[Actu] La Russie officialise un consortium international pour le développement du système d’exploitation mobile ouvert

Jolla Crew RussieNikolay Nikiforov, le ministre des télécommunications et des communications de masse en Russie avait fait savoir que la Russie était prête à aider les développeurs à porter leurs applications sur des systèmes d’exploitation ouverts comme Tizen et Sailfish OS. En effet, Android et iOS ont une place très importante sur les marchés et la Russie compte se démarquer.

Le 15 Mai 2015, a eu lieu en Russie une rencontre entre les équipes de Jolla et Nikolay Nikiforov ainsi que ses associés pour discuter de l’utilisation du système d’exploitation open source dans le secteur public et privé, en tenant compte des facteurs techniques et des possibilités économiques et politiques pour la création d’un consortium industriel international.

Le Brésil, la Russie, l’Inde, la Chine et l’Afrique du Sud devraient unir leurs efforts pour le développement de logiciels compétitifs sur la base de produits open source. Sailfish est Finnois et est aussi détenu par des fonds Chinois et Russe. Nikolay Nikiforov espère que les Indiens, Brésiliens et Sud-Africains rejoindront bientôt ce consortium.

Source : Ministry of Telecom and Mass Communications of the Russian Federation – International Consortium for Development of New Mobile Operating System is Being Formed now

A propos de Nicolas SUFFYS

Co-fondateur de JollaFr.org et Nokians.fr. Linuxien de longue date et possesseur de Nokia N900, N9, N950, Jolla, Oneplus One, Lumia 830.

40 commentaires à propos de “[Actu] La Russie officialise un consortium international pour le développement du système d’exploitation mobile ouvert

  1. Bonjour !
    Bonne nouvelle ! Mais l’article ne précise pas si c’est Sailfish OS qui sera soutenu ou est-ce que Jolla LTD et autres vont travailler à la création d’un nouvel OS ?

    Cldt

  2. La source dit ceci :

    “We think it’s necessary to develop alternatives to closed or closing mobile platforms based on open operating systems. We are ready to support such initiatives and we think that our partners from BRICS will also join us,” said Nikolay Nikiforov, “Sailfish is almost an international company today. It is owned not only by Finnish, but also by Russian and Chinese shareholders. We hope that strategic Indian, Brazilian and South African investors will also join Sailfish soon.”

  3. A mes yeux, plus des entreprises et des Etats investissent dans ce projet, plus il risque de s’éloigner des valeurs à l’origine de cet OS. Je suis peut être quelqu’un de méfiant, mais je doute vraiment des motivations de ces nouveaux investisseurs.

    • Parmi leurs motivations, il y a le fait d’être certain qu’il n’y a pas une backdoor placée par les USA vu que les OS propriétaires viennent de ce pays.

        • Si le code est ouvert, on le saura. C’est ça l’idée! D’ailleurs, je ne pense pas que la Russie fasse aveuglément confiance à la Chine et réciproquement.

          • Etre certains qu’il n’y a pas de back-door c’est un grand mot.
            Même si ça n’est pas introduit volontairement par un dev de la NSA ou autre, ils ont des gars qui cherchent des exploits dans le code existant et qui ne les divulgent pas (donc non corrigés et prêts à servir). Il n’y a qu’à voir le nombre de correctifs de sécurité édités pour se douter qu’il doit rester un paquet de portes grandes ouvertes mais que personne n’a encore vu (ou divulgé). Shellshock a tenu 25 ans avant que quelqu’un ne s’en rende compte publiquement…

          • On ne pourra jamais être certain qu’il n’y a pas de backdoor, qu’elle soit introduite volontairement ou en utilisant une faille, mais on peut regarder soi-même alors qu’il faut faire aveuglément confiance quand c’est un OS propriétaire.

            Je pense qu’on dit tous les deux la même chose 😉

          • Même si Jolla s’appuie sur du code ouvert, ce qui est toujours mieux qu’un truc totalement fermé, y’a quand même encore plein de zones d’ombre qui peuvent faire défaillir un parano (Je grossi le trait bien évidement):
            – la partie interface est fermé (par où un grosse partie de tes « secrets » transitent).
            – aucune garantie que le code binaire distribué n’embarque pas de petits bonus qui ne sont pas dans les sources.
            – il y a certainement des backdoors dans les puces. Qualcomm n’est pas un saint dans ce domaine (et les autres non plus). Je ne pense pas que des pays où siègent des entreprises à la pointe de la tech ne se privent pour imposer ce type de choses.
            – il ne serait ainsi pas curieux que la Finlande impose elle aussi des backdoors, même si le « risque » est beaucoup moins grand qu’avec les USA.
            – On peut même être un poil plus parano si on se dit qu’en plus de l’introductions possibles de backdoors au moment de la conception du produit, il arrive aussi que le fondeur ajoute aussi celles des pays dont il dépend.

          • @coincoin : pour le coup des backdoor matériel, le plus gros risque semble du côté du modem. L’équipe du neo900 à résolu ce potentiel problème en dissociant completement le modem du proc, donc pas la possibilité par le modem d’aller chercher des infos dans la mémoire du proc. Mais cela ne semble pas être la règle de l’art dans le monde « normal », avec des chips de plus en plus intégrés.

    • La campagne de financement Indigogo étant terminée, il faut attendre que Jolla lance la commercialisation sur son store. Sinon, ceux qui ont pré-commandé devraient la recevoir d’ici le mois de Juin / Juillet.

  4. Super nouvelle! Peut-être est-ce enfin la grande bouffée d’oxygène que Jolla attendait. Même si cela prendra d’un à trois ans à se mettre en place, une feuille de route ambitieuse peut être tracée. J’espère qu’à l’instar du Yotaphone, nos amis n’auront désormais plus peur d’investir dans des appareils puissants et attrayants.

    Pour les fans d’alternatives en Occident, le chemin malheureusement passera d’abord par l’Est. Mais c’est la seule issue laissée par les mastodontes et leurs moyens illimités qui brident les distributeurs, les médias et aliènent les foules de consommateurs.

    Quant aux backdoors éventuels, il suffit d’avoir prêté un chouilla d’attention à Wikileaks et à Snowden, ou de suivre l’actualité en France pour savoir qu’il est difficile de faire pire que ce qui existe déjà. Pour l’instant, cette initiative va plutôt dans le bon sens en matière de sécurité.

    • Oleg,

      Si je comprends ce qu’il veux dire (la trad est pas top…), il part du principe que la russie veux son OS propre.

      Visiblement, ce n’est pas l’objectif, comme le décrit l’article http://www.theverge.com/2015/5/19/8624901/russia-mobile-os-sailfish-jolla-tizen, qui a été relayé sur Twitter par Carsten Munk (un des principaux dev de Jolla).

      En résumé :  » Russia isn’t building its own mobile operating system. But it does want an alternative to Android and iOS ».

      Ce qui n’est pas vraiment pareil que de developper son truc à soit. Là ce serait plus un investissement pour accroitre la diversité sur ce marché.

      Enfin, entre ce qu’on peux lire et ce qu’il y a derrière la tête des gouvernants russes… 😉

      • zeta,
        Eldar reconnaît seulement que son propre OS est nécessaire pour la Russie.
        Mais il suppose que c’est impossible en ce moment. Le but du Ministère c’est toucher d’argent budgetaire et c’est tout.

        – sfOS n’est pas ouvert complètement.
        – on a fait Yandex.Kit mais ça n’interesse pas les fonctionnaires.
        – il n’y a pas du hardware russe pour la production des smartphones, des tablets etc.

        • Il y a une autre option qui n’est pas envisagée et que Jolla a mentionné dès sa création: il est possible de développer une interface graphique (la partie fermée de Sailfish OS) spécifique à des demandes de constructeurs tout en gardant le reste de l’OS dessous (la partie ouverte).

          • oui, c’est possible. et pour ça est-il nécessaire inviter Jolla?

            Yandex a fait Yandex.Kit basé sur le code ouvert d’Androïd. et quoi?

  5. En bref 🙂
    L’activité du Ministère des Télécommunications est liée avec la coopération avec des grands producteurs internationaux du logiciel(M$, Oracle, etc.), de l’équipement(Cisco, Huawei, Alcatel-Lucent, Ericsson etc.).

    Le Ministère coopère très étroitement avec des multinationales essentielles. Des employés de ces dernières sont les membres des comités, ils influent à l’adoption des décisions comme experts…

    Le Ministère est responsable encore pour le développement des technologies russes. Le résultat est mauvais, voilà pourquoi il faut imiter l’activité impétueuse, mais de deux maux il faut choisir le moindre.
    il y a deux façons de résourdre ce problème. La première, c’est changer des règles du jeux et forcer des multinationales suivre aux suggestions de la Russie. C’est impossible pour le ministère actuel. Le deuxième plan est plus simple. Il faut faire du battage autour de l’idée qui ne touche pas du status quo actuel du marché télécom et en plus qui peut créer la direction du développement pour le ministère où on peut attirer des fonds bugdétaires.

    Je voudrais vous présenter quelques pensées sous l’aspect de la sécurité nationale de la Russie et de toute cette histoire:
    – la Russie comme l’état indépendant a besoin des OS propres pour la protection garantie des données. c’est pour les administrations publiques, militaires etc. Et ce n’est pas le produit commercial dans telle situation.
    Le Ministère n’a pas le droit de participer comme architecte de l’OS commercial pour le marché et/ou investir d’argent.

    – il est impossible développer simultanément les deux branches du même OS avec succès car les exigences des militaires et du marché civil sont différentes.

    = L’Analyse des vols №1 ou l’OS national d’Yandex oublié.
    Yandex a déjà crée l’OS basé le code ouvert d’Androïd. Il a annoncé Yandex.Kit le 14 février 2014. On a proposé en Russie seulement quelques modèles sous Yandex.Kit car il était impossible d’installer l’OS sur les smartphones existants. Il était nécessaire adapter le système et les pilotes. On a vendu seulement quelques milles des smartphones…

    On a oublié Yandex.Kit maintenant parce que cet OS est peu avantageux pour les fonctionnaires. l’OS existe déjà et c’est tout, personne ne donnera pas d’argent.
    En 2011 on a décidé créer « Windows russe » et pour ça on a prévu pour 2012 12 millions d’Euros. La compagnie de l’ex-ministre de la Télécommunication Mr.Leonid Reiman a gagné le concours. Il était beaucoup de critique ensuite et on a fermé ce projet.

    En 2015 on peut estimer les premiers efforts pour la création de l’OS mobile plus de 20 000 000 €. Est-il beaucoup ou non?

    En 2013 China Fortune Holding a acheté 6.25% d’actions de Jolla pour 1 000 000 €. En somme c’est 16 000 000 €. Jolla a attiré les investissements en somme 34 000 000 € selon le rapport annuel de 2014. Il n’y a pas des données officielles quant aux ventes.

    Il est préférable choisir Yandex que Jolla car Yandex c’est la compagnie russe. Si par exemle Androïd n’est pas bon il est possible utiliser le code ouvert de MeeGo/Maemo. Mais les fonctionnaires ont refusé à Yandex…

    = L’Analyse des vols №2 ou Qui veut l’OS nu?
    Play Store c’est l’un des facteurs du succès de la plate-forme Androïd. Jolla, Blackberry ont fait le support des applications d’Androïd. Microsoft paye pour le portage des applis sous Windows Phone.
    Il n’y aura pas du succès sans applications. Personne ne développera pas des applis pour l’OS pour lequel il n’y a pas des devices. Samsung a investi près d’un milliard d’USD pour attirer des programmeurs et sans succès.

    Le Ministère n’est pas capable de créer un nombre nécessaire des applis à court terme…

    = L’Analyse des vols №3 ou Qui va produire les devices?
    Qui va produire les smartphones, les tablets pour l’OS russe et pourquoi?
    On peut regarder de l’autre côté. Qui sera le client et payera la production des devices? l’Etat?
    Et les Chinois vont commencer la production d’urgence? Non. Pourquoi? Parce qu’il est nécessaire faire le portage, mais le Ministère ne donnera pas la garantie de la demande pour ces devices ensuite. M$ a investi des milliards d’USD pour faire avancer WinPhone mais sans succès.

    Ce projet du Ministère est mort car il ne suppose l’obtention du produit fonctionnel. Il n’y a personne dans le Ministère avec l’expérience de la création des OS et des devices.

    Ce projet c’est la dépense vaine d’argent budgetaire et il est nécessaire arrêter cette absurdité.

    • Merci pour ta traduction.
      Je ne lis plus beaucoup Eldar (déjà parce que les articles ne sont plus traduits en anglais mais aussi parce qu’à une époque, il déco.. un peu). Cette analyse me semble pleine de bon sens.

      • Jordi, il y a longtemps de cela. et seulement Nokia et Eldar savent tout en détail. ce n’est pas pour nous juger. et ce n’est pas Eldar qui a enterré Nokia…

  6. Bonsoir tout le monde !

    J’ai besoin de l’aide de tout ceux qui ont un Jolla et qui l’utilisent depuis un bon moment pour me rassurer sur ce que vaut le téléphone :
    A quoi dois-je m’attendre ?
    Je sais que l’appareil photo n’est pas génial mais il a l’air potable, je crois :

    – Niveau application : snapchat, instagram, messenger, soundcloud sont mes priorités, est-ce qu’elles marchent ?
    – Niveau mémoire : Est-ce que je peux utiliser une carte de 128gb ? Est-ce que je peux m’arranger pour que les applications android utilisent la microSD ?

    – Niveau autonomie : Le téléphone tient 4h ? 3h ? Et sans l’OH ?

    – Niveau réseau : Est-ce que c’est fluide sur internet ?

    Niveau Ecran : Est-ce qu’il est si mauvais que ça ? Est-il meilleur que celui du N9 ?

    – Niveau stabilité : Est-ce qu’il y a beaucoup de bugs ? Est-ce qu’il est fluide ? Est-ce qu’il chauffe ? Est-ce qu’il est fragile ?

    – Niveau sécurité : Est-ce que je peux bloquer des numéros ?

    Je pose beaucoup de questions, excusez moi ! Mais j’aime ce portable et je préfère me rassurer ! Toutes les réponses sont bonnes à prendre, mais ne me désespérez pas ahah.
    (Je m’attends un peu à un « attends le jolla 2 »)

    • Bonjour !

      Pour répondre en partie à vos questions

      1 – les applications suivantes sont sur le Store de Yandex, cela sous entend que celles-ci fonctionnent convenablement sur Jolla Phone : Snapchat app, instagram, WhatsApp Messenger,soundcloud, Skype, etc.

      2 – Niveau mémoire : Pas de soucis c’est absolument Oui ! Personnellement, j’évolue dans le secteur de la Musique et mes micro SDCARD de 128 Go (formatées en ext4 Linux) avec plus de 2000 titres me donnent totalement satisfaction

      3 – Quant à l’autonomie, de mon point de vue est fonction de votre utilisation ; vous pouvez acquérir une 2ème batterie ….

      4 – Internet pour mon usage je trouve que c’est fluide, notamment lorsqu’on utilise le partage de connexion (Wi-Fi) Internet avec un PC ou une tablette pour avoir le confort.

      5 – Niveau Écran, pas meilleur que le N9 de ma « collection des Nokia ». Il ne faut pas être en plein soleil..comme pour tout téléphone mobile. Quoi que, j’ai fait des photos et de films sur la plage du Grau du Roi l’été dernier…et cet été sans doute ce sera le cas..

      6 – Niveau stabilité je dirai oui, même si quelque fois un redémarrage est nécessaire pour débloquer une « situation »

      – Niveau sécurité : il me semble que cela soit possible…Je n’ai pas ce besoin professionnellement !
      C’est mon téléphone mobile quotidien….

      D’autres vous apporteront ici leur expérience.

      Cordialement

      • je rajouterai
        -Applis :le store aptoide qui dispose d’un dépot Jolla, avec quelques perles comme CSIP-Simple qui permet la VO-IP en SIP

        -µSD128 : il y des tutos un peu techniques qui permettent d’intégrer intelligemment une carte SD au filesysteme et l’utiliser comme support principal.

        -écran ; le N9 à un écran Oled : couleur un peu criarde, mais bonne visibilté, excellent contraste et faible consommation … L’écran IPS du Jolla me fait craindre quelques difficulté en afrique sub-saharienne

        -bloquer de N° : pas vu passer mais il semblerait que phonehhok s’en charge : https://openrepos.net/content/omnight/phonehook

        Autonomie : en mode avion : 4 jours ! aprés avec quelques appli android très bavarde, la 4G, le Bluetoth, le Wifi et u GPS pour « Nokia Here » dans une cave : il est préférable d’avoir une batterie de secours ou un chargeur sous la main : on peut vider la batterie en moins d’une

        • Merci aussi pour cette réponse, ça m’aide beaucoup !
          Il y a énormément de retour sur l’écran et la plupart sont mauvais donc la question se pose !

          Comme c’est le cas pour l’appareil photo d’ailleurs, mais de ce que je vois sur internet, les photos ne sont pas si mauvaises que ça, sauf avec un manque de luminosité.

  7. Wow! Punaise tout ces commentaires techniques et géopolitique…il s’agit simplement de la réussite de Jolla et Sailfish. Je ne crois pas que les ex employés de Nokia se sont dit on va créer un phone « unlike » juste pour une secte ou une communauté de geekomaniak. Ils veulent se développer comme tout le monde et réussir à travers le monde. Hey les mecs ce n’est qu’un téléphone pas une station spatiale. Meego est mort Vive Jolla !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*