Forbes considère que Jolla sera l’un des «perturbateurs» du monde mobile

Les téléphones de développement de Mozilla

Le très sérieux magazine économique Forbes, qui a déjà considéré que Jolla était la Ferrari du monde mobile, non pas pour l’aspect luxueux de ses mobiles, mais pour le modèle particulier de l’entreprise, qui peut facilement vivre sans faire des chiffres faramineux, vient de publier un autre article aujourd’hui sur leur blog sur les candidats au poste de «perturbateur» − disruptor − du monde mobile en 2013. Et c’est presque sans surprise que l’on retrouve notre start-up favorite.

Jolla y côtoie Mozilla et son Firefox OS et Canonical et son Ubuntu mobile, et décrit les similitudes de chacun, notamment le manque de marché installé et leur volonté d’innover. L’auteur y souligne aussi les forces de chacun − le fait que Jolla soit petit, le fait que Mozilla possède un partenariat avec un opérateur espagnol − et conclut que, même si Android devrait conserver son avance, et que Microsoft devrait enfin s’installer, ces trois entreprises seront clairement des troublions à surveiller de près pour cette année.

Sources

A propos de Sfiet_Konstantin

Développeur Qt, fan du N950 et du N9, et ayant un regard critique dans le monde de la mobilité et leurs interfaces graphiques, j'ai aussi été stagiaire chez Jolla durant l'été 2013.

5 Replies to “Forbes considère que Jolla sera l’un des «perturbateurs» du monde mobile”

  1. En meme temps il a pris les nouveaux arrivant et a dit : »voila les perturbateurs. » pas trop complique, les autres sont des mastodontes: Crosoft avec WP, RIM avec BB10, Samsung avec Tizen … etc …

    • Non justement, il aurait pu parler de Tizen, de RIM mais non Forbes considère que trois petites sociétés se basant sur l’open source sont plus à même de titiller le marché et de durer quelque soi les aléas économiques que des entreprises massives et bien implanté.

  2. Mouais. Il dit surtout que Jolla va se positionner sur le marché geek et qu’ils y feront leur trou. Certes au début Jolla ne vendra quasiment qu’aux geeks car grosso modo il n’y a qu’eux qui connaissent le produit pour le moment. Mais si Jolla veut voir plus loin (ce qu’ils comptent faire à en juger par leurs lubies chinoises), il faudra sortir des cercles geeks, au risque de décevoir ceux de la première heure sur certains appareils plus orientés « Mme Michu ». Ceci sera le plus dur pour Jolla et c’est là que je les attends au tournant.

    Bref, si Jolla ne font que du « par les geeks pour les geeks », il n’y a pas de quoi perturber le duopole actuel, que ce soit en 2013 ou plus tard.

    • Je trouve un peu bizarre que le mec de Forbes est convaincu que vendre qu’aux geeks fera de Jolla un perturbateur. Peut-être que vendre quelques centaines de milliers d’unités suffisent, mais je ne suis pas sûr que la clientèle geek qui peut se montrer intéressée se compte en centaine de milliers (moins à mon avis).

      Non, Jolla veut s’attaquer aux Madame Michu chinoises. Leur téléphone ne sera pas un N900, et n’en sera jamais un. Il sera plus un N9, orienté grand public, avec de quoi le rendre hackable facilement. Mais ça, l’article de Forbes ne l’explique pas très bien je trouve.

      Après, oui, Jolla veut profiter des geeks pour lancer son produit, et dans le monde geek, il creusera son trou, c’est évident.

  3. C’est certain que Jolla s’adressera aux Geeks dans un premier temps.
    Ensuite on leur fera de la publicité aupres du grand public grace a son interface. Le seul truc qui va gener Jolla et Firefox OS ce sont les operateurs et vendeurs qui sont achetés…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*