J’ai pris en main Sailfish

Ne le dites à personne, et surtout pas à Jolla, d’ailleurs, si quelqu’un de Jolla le lit, eh bien, qu’il s’arrête là, mais j’ai pu voir et même toucher (rapidement) Sailfish.

À vrai dire j’ai surtout vu, mais aussi posé mille questions et ait joué avec une version de développement de Sailfish sur un matériel Marvell, et le développeur m’a dit qu’il risque d’y avoir beaucoup de bugs.

Étant donné que les versions montrées ne doivent même pas être en alpha 1, que d’innombrables fonctionnalités sont absentes (pas de partage, pas de radio, pas d’éditeur de photo, pas de vibration et pas de gestion des appels), je ne parlerai pas de ce qui ne fonctionne pas. Je n’ai même pas d’ailleurs à parler de ce qui fonctionne mais que du design de l’IU.

Et je vais suivre leur ligne directrice, qui est de faire quelque chose de simple, logique et magique.

Simple

Les IU essaient depuis un certain temps d’aller vers la simplicité. alors qu’Apple fait toujours des interfaces pleines de métal et de faux cuir, Google avec Holo ou Microsoft avec Windows et Windows Phone, ou encore Nokia et Harmattan essaient tous de simplifier, d’afficher le contenu plutôt que des bords avec des reflets ou des effets 3D.

L’interface de Jolla est en effet simplifiée à l’extrême. Oublié le faux cuir ou les bords des boutons, tout est dessiné de manière minimaliste, avec uniquement du texte et quelques surlignés. Mais là où simplicité rime avec innovation est leur façon de se débarrasser du superflu.

Il existe un principe connu des designers, qui est «focus on content» (Concentrez vous sur le contenu). Il s’agit donc de se débarasser du superflu. Et ce superflu inclus le bouton «retour» et les divers boutons d’une ou plusieurs barres d’outils, la barre de status ou les entêtes d’applications.

Les applications Jolla n’affichent donc plus que le contenu, sans aucune barre venant gêner l’utilisateur. Mais alors, comment est-ce que les actions basiques tel «retour arrière» vont-elles être déclenchées ? Par des méthodes assez intuitives.

Intuitif

Cacher les barres d’outil n’est pas suffisant, car comme le dit le dicton, loin des yeux, loin du cœur. Blackberry et Microsoft se sont cassés les dents dessus avec des swipes verticaux pour afficher la barre d’outils, mais Jolla innove encore une fois.

Démonstration de l’interface pour effectuer des appels. Notez la lueur en haut, signalant un «pully menu». (Crédit photo: Qwazix)

Ils introduisent ce qu’ils appellent le «pully menu», un menu attaché à une liste, qui apparaît lorsque cette liste est tirée depuis le haut vers le bas. Ce menu est très efficace puisqu’il suffit d’un geste pour s’en servir: sélectionner l’entrée, relâcher et l’action se déclenche.

Le «pully menu» dans la vidéo de démonstration

Pour retourner en arrière, il suffit simplement de suivre l’intuition encore une fois. Quand la page est insérée, la précédente fait un mouvement vers la gauche, donc pour réafficher l’ancienne page, il suffit simplement de balayer la nouvelle vers la droite. «swipe to back»

Un soupçon de magie

Jolla apporte aussi tout plein de petites touches pour améliorer encore l’expérience utilisateur. Le vrai multitâche notamment, permet d’exécuter les actions encore plus rapidement, et le thème entier, inspiré du verre dépoli permet aussi de créer différents niveaux d’informations, sans pour autant utiliser de la 3D.

L’interface Sailfish est pensée pour donner le choix aux utilisateurs, en multipliant les options. Ambiance, qui change les couleurs du thème basé sur le fond d’écran, ravira les amateurs de customisation, alors que les «pully menus» très souvent bien placés, seront toujours utiles.

Le manque de barre de status est préjudiciable, mais toujours accessible en moins d’un swipe car en poussant légèrement l’application en cours, on accède aux informations.

En swipant légèrement, l’application actuelle devient transparente.

Les effets de lueurs, qui changent de couleur dépendant de l’ambiance et qui indiquent les «pully menus» ou la taille de la pile de pages ainsi que les lignes surlignant les boutons ont tous cette texture floue, comme si ils étaient dessinés sur de la glace, et font du thème Sailfish semi-transparent quelque chose de très beau, jamais vu dans aucune autre interface.

Comme vous le voyez, je suis enchanté par l’interface, que je trouve tout bonnement magique. Qu’en pensez-vous ? N’hésitez pas à réagir dans les commentaires.

A propos de Sfiet_Konstantin

Développeur Qt, fan du N950 et du N9, et ayant un regard critique dans le monde de la mobilité et leurs interfaces graphiques, j'ai aussi été stagiaire chez Jolla durant l'été 2013.

19 commentaires à propos de “J’ai pris en main Sailfish

  1. j´ai une question. qu´est-ce qu´il passe quand on a plus de neuf applications dans le « muktitaskin ». dans la page d´acueill on un « scroll » pour les voir toutes?

      • Merci bien!

        Je pense que ce serait bien ameilleurer ça. par exemple on peut mettre plus qu´un seul page d´acueil.

        En tout, très bon travail. mon prochaine telephone sera jolla bien sure.

        Amities!

  2. Je remets mon message ici car ça a l’air plus approprié :

    Il y a un truc qui me chifonne pour le moment…je sais pas si je suis le seul mais j’ai l’impression que l’ergonomie, au stade où elle est, est moins bien foutu que sur Meego Harmathan, je m’explique : par exemple sur le N9 pour mettre une appli en tache de fond suffit de swiper vers la droite ou la gauche ou même vers le haut, pour fermer une appli suffit de swiper vers le bas, or la je trouve que c’est moins « logique » dans mon esprit dans le sens où il faut swiper d’un seul coté (si j’ai bien compris) et que pour fermer une app il n’y a pas le swipe vers le bas, j’arrive pas à exprimer ce que je veux dire clairement mais je trouve que Harmathan est plus ergonomique que Sailfish, il y a beaucoup de manip « caché » je trouve, peut-être c’est à cause du fait que c’est déroutant à mes yeux, je ne sais pas..

    Suis je le seul à avoir ce ressenti?

    • Marc Dillion répond à cette question. Pour minimiser une applicationc tu peux swiper d’où tu veux. Salifish, je le vois plus comme Harmattan étendu. Une bonne partie d’Harmattan est repris, augmenté d’idées comme le pully ou swipe to back.

      Pour le fermer en swipant de haut en bas, je vais gentillement le leur réclamer.

      • Faut voir si Nokia les autorise, parce que je pense qu’il y a des brevets dans la gestuelle sur les actions effectuées.
        En plus si j’ai bien compris le but de Jolla c’est de partir de quelque chose qui n’a rien à voir avec ce qu’on a vu.

        Perso l’UI de Harmathan je suis addict et j’ai du mal à réaliser qu’on peut faire mieux, je demande à voir!

  3. Très bon article, espérons que la magie de cet UI opèrera une fois finalisée, c’est quand même assez dur de faire mieux que le N9/N950 je peux le comprendre…néanmoins à ce stade, je suis convaincu car de la marge il y a, avant de voir commercialiser le 1er smartphone de Jolla. ^^

    • Dur de faire mieux, oui, mais de faire différent ? Non. Je trouve difficile de comparer Sailfish à Harmattan. Harmattan est sobre sur le background (des noirs, des gris), mais assez détaillé sur les composants graphiques (boutons, barres d’outils). Sailfish est très haut en couleurs sur le fond (fond d’écran avec effet de verre / glace), mais hyper minimaliste sur les éléments graphiques (boutons qui n’est que du texte souligné).

      Et Sailfish pousse swipe à un niveau plus élevé. « swipe to back » est tout bonnement une super trouvaille, et le pully menu, quelque chose que les meilleurs designers n’ont pas pensé.

      Sailfish est différent, différent de pas mal de choses, et surtout différent de tout ce qu’on trouve, malgré les gens qui disent que c’est windows phone, ou android …

  4. Hello,
    Je suis un grand fan de MeeGo Harmattan depuis le premier, et je me disais qu’il était difficile de faire mieux. A l’annonce de Sailfish par Jolla, j’ai été un peu déçu au début, mais en lisant et me renseignant sur l’OS et la Pensée qu’il y à derriere, je me suis rendu compte que les mecs c’est des génies. Ils ont gardé le meilleur de MeeGo Harmattan en corigeant quasiment tout ses défauts.
    1. La philosophie du Swype qu’on adore est bien là. On peux swiper de n’importe quel coté pour revenir à l’écran d’accueil.
    2. le double tap pour déverouiller est la.
    3. Le multitache est la…

    Ils ont ajouté ce qu’il manquait et changé ce qui était incohérent avec l’interface Swipe.

    1. Ils ont remplacé le bouton retour par le swipe to back, ce qui est bcp plus cohérent avec l’interaction avec l’UI.
    2. Ils ont viré la bar d’état sur laquelle il fallait cliquer, et ils l’ont remplacé par le Pully Menu, qui apparait avec un swipe vers le bas, ce qui est cohérent et super pratique à utiliser, avec seulement un seul geste on sélectionne ou lance ce qu’on souhaite.
    3. Ils ont mis le point sur le contenu et en virant tout le superflux comme les bouton à l’écran et autre bar de menu, bar de notifications boutons machin bidule…

    Pour moi, pour l’instant Jolla à tout bon pour peu qu’on comprenne leur philosophie.
    Et je pense qu’une fois qu’on aura utilisé Sailfish OS, on ne pourra plus passer à autre chose tellement, comme c’est le cas avec le N9.

    Chris

    • Tu as tout juste Chris. Faire mieux que Harmattan est un défi irréaliste que Jolla semble pourtant relever. Il reste toutefois quelques questions et du travail: finalisation des vignettes interactives, couverture fonctionnelle des pulley, landscape mode, notifications…, plus tout ce qui est encore indisponible. Concernant les apps, je pense que BB10 est un providentiel allié qui ne dit pas son nom. Ils annoncent plus de 100.000 apps au lancement, en majorité des portages Android vers QT réalisés par leur soin après soumission des développeurs.

      Voici un article de personnes, qui savent manifestement de quoi elles parlent, afin faire de Jolla un best seller encore et « venger » le N9 http://seravo.fi/2012/11/the-wow-effect. On peut y ajouter le double SIM qui fait fureur en Asie et arrive déjà en France. Je pense que ce papier très inspirant mérite d’être traduit et publié sur ce site.

      • Je ne suis pas vraiment convaincu par cet article car le wow effect ne passe pas que par du hard. Les suggestions faites sont tout à fait intéressantes, mais ça ne suffit pas.

        Le Lumia 920 avec toutes ses « innovations » (caméra, charge sans fil) n’impressionne pas plus que l’iPhone 5 ou le GS3. Pour moi, le plus important se fait sur la communication, et c’est risqué pour Jolla, une si petite entreprise qui ne possède pas énormément de moyens.

        • D’après les news, le Lumia 920 fait les meilleures de Nokia depuis longtemps. Si le succès n’est pas plus important c’est notamment à cause de la nouvelle image de Nokia et de la concurrence interne à WP qui brouille le message.

          Pourquoi avoir peur pour Jolla qui est en pleine construction? Les moyens financiers ne garantissent pourtant pas le succès. Cet article n’est pas un produit en rayon, mais une ouverture vers des perspectives possible pour le prochain appareil de Jolla.

  5. @Act « On peut y ajouter le double SIM qui fait fureur en Asie et arrive déjà en France ». Pas seulement en Asie. En Amérique du sud et en Afrique aussi. C’est pourquoi Jolla devra y être très attentif à ce plus qui permet au consommateur lambda de moins hésiter lorsqu’il est en présence d’une alternative. Le double SIM devient déterminant aussi en Occident où on a besoin d’un téléphone professionnel et un autre pour les appels privés, voire, avoir la possibilité de jongler entre deux fournisseurs de téléphonie ; sans oublier les fonctions photo, vidéo (HD), HDM, micros USB, musique et « Recorder » pour la prise de note vocale… »compagnon très utile pour les les musiciens, les journalistes, les étudiants… Puisse dès le premier téléphone Jolla, le 4G être supporté. Du rêve à la réalité, il y a encore du chemin…Certes !
    « Jollament » votre !

    • En Europe, puisqu’on n’a pas de double sim, on a plutôt tendance à avoir deux téléphones, dont un Nokia tout basique, ce qui n’est pas plus un mal. Et il faut dire que (par exemple) en France, les fournisseurs sont vraiment dans une entente malsaine (sauf à la limite Free), ce qui limite tellement les choix …

  6. @Sfiet_Konstantin Merci pour le Blog. C’est merveilleux de savoir qu’il y a dans ce monde où l’argent est la première motivation des personnes motivées bénévolement au profit de l’intérêt général. Réaliser un site, le maintenir en plus de vos autres engagements : professionnels et privés. Bravo et Respect !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>