Jolla annonce l’utilisation de HERE maps, et la compatibilité avec des milliers d’applications Android

jolla_026_dNouveau communiqué de presse de Jolla, cette fois-ci annonçant (enfin) leur fournisseur de solution de navigation, mais aussi des informations sur les applications Android.

Jolla utilisera donc les technologies HERE à la fois pour les données des cartes, les points d’intérêt mais aussi un système de positionnement efficace, le tout, en utilisant le cloud HERE. Malgré la bonne nouvelle, on peut-être déçu que ce ne soit pas un système offline.

Jolla annonce aussi un partenariat avec le Yandex store. Yandex est un grand groupe Russe, qui serait l’équivalent de Baidu en Chine, et souhaite devenir un Google-like. Le Yandex store est une boutique alternative Android, qui contient actuellement 85k applications. Jolla souhaite travailler avec Yandex pour distribuer les applications de ce store pour les téléphones de la marque.

Enfin, le communiqué rappelle que le « harbour » Jolla est ouvert, et qu’il est possibe d’y soumettre des applications pour le futur Jolla store.

Retrouvez le communiqué de presse ici.

A propos de Sfiet_Konstantin

Développeur Qt, fan du N950 et du N9, et ayant un regard critique dans le monde de la mobilité et leurs interfaces graphiques, j'ai aussi été stagiaire chez Jolla durant l'été 2013.

46 commentaires à propos de “Jolla annonce l’utilisation de HERE maps, et la compatibilité avec des milliers d’applications Android

  1. Alors en effet déçu sur la navigation offline 🙁 je voyage souvent à l’étranger et Nokia sur ce point était imbattable et je constate qu’il le reste. J’espère qu’il y aura d’autres solutions car le roaming pour du gps non merci….sad

    • Les défauts logiciels seront comblé par la communauté.
      Une application OSM fera certainement sont apparition sur sailfishOS, surtout si l’OS attire une communauté de libriste 😉

      • Si je me rappelle bien, il y a un post indiquant que dans les conditions d’utilisation du jolla harbour, il y a interdiction d’utiliser les données here pour une appli tierce.
        Tiens, le lien direct:
        http://jollafr.org/jolla-harbour-de-nouveau-en-ligne/#comment-17340
        Perso, je le vois comme ça:

        Online: Utilisation limitée mais gratuite
        Offline: Achat d’une appli Here officielle.

        Du coup, on voit surtout le caractère neutre de la situation: Jolla essaye autant que possible de ne pas utiliser les services google.
        On peut peut-être envisager un paramétrage pour utiliser les données openstreetmap ou autre, on verra bien.

        Dans l’absolu, payer une appli GPS ne me choque pas, mais j’en attendrai clairement plus en terme de suivi, ergonomie générale et mise à jour que ce que propose Nokia sur son N9.

        • Pas du tout, c’est tout à fait permis de faire une application qui utilise les données de here (à quoi servirait l’API sinon ?)
          Lis les commentaires en dessous de ton lien, ou bien les conditions d’utilisations directement.

  2. Bah c’est surtout que quand j’ai besoin du gps, en général je me trouve en pleine campagne … donc sans réseau tel … 🙁

    Pas si grave que ça, va falloir un volontaire pour porter Waze avec OpenStreetMap 🙂

      • Sinon, j’espère qu’un « Mireo Don’t Panic » sera vite porté ou complètement compatible dans sa version Androïd.

        Mais c’est la fausse bonne nouvelle quand même ce here si on ne peut pas l’utiliser offline (s’il faut payer, pourquoi pas).
        Une solution de guidage GPS qui n’a pas de mode offline, c’est merdique…

          • Euh… oui. Pas pareil, c’est le contrainte de semblable. Sinon, le contraire du _verbe_ to like, c’est to dislike, pas to unlike. Je dis, mais c’est juste pour faire mon pédant, en plus je ne suis pas anglophone plus que ça 🙂

  3. Jolla a confirmé qu’on pourra aussi utiliser OpenStreetMap. Au pire, je ne serais pas surpris que l’on trouve une app’ sur un store alternatif permettant d’enregistrer les cartes en offline (comme il existe déjà pour le N9… sans savoir l’utilité…]).

    Au pire de pire… Waze 😐

    • Sur Maemo, il y a Mæp qui permet d’avoir les fonds de carte OSM, open cycle map, Google ou Virtual Earth en cache avec le GPS qui affiche où on est. Pratique quand on n’a pas d’accès data, avant de partir, on planifie son parcours, ça le met en cache et hop, ensuite on fait « à l’ancienne » en lisant la carte (avec le plus du GPS qui te dit où tu es quand même).

      Je suis en train de porter Mæp pour Sailfish. Ça se trouve ici :
      http://talk.maemo.org/showthread.php?p=1386006

      Donc, si ça intéresse quelqu’un en attendant d’avoir du routing offline…

    • Waze, c’est pas plus offline. Mais j’imagine bien un GPS qui se basera sur openstreetmap. J’aimerais même bien participer à son développement.

      En tout cas, Martin4K a l’air motivé lui, je vais me joindre à lui.

  4. « Jolla annonce l’utilisation de HERE maps »

    Ils ont quand même pris la peine de faire un communiqué.

    « et la compatibilité avec des milliers d’applications Android »

    Et le partenariat avec le Yandex Store. Ce n’est pas le Google Play Store (enfin ce qui correspond à l’ancien Android Marketplace) donc OSEF.

    Je rappelle qu’au delà du nombre d’applications et de « Google », le Play Store est aussi une grosse garantie sur la qualité des applications Android pour vos smartphones Jolla. Presque tous les problèmes de sécurité d’Android liés aux applications sont dûs à des téléchargements hors Play Store.

    • Yandex est un site assez sûr et sérieux, niveau sécurité, il n’y a pas de quoi s’en faire.

      En fait, je trouve ce partenariat intéressant, car même s’il est limité aux pays de la CEI (ex-URSS), c’est un service qui monte, qui monte… et qui a des soutiens très intéressants (gouvernements, opérateurs, grands designers) qu’il pourrait éventuellement avec Jolla.

      Ça colle bien en fait avec l’esprit de Jolla : on rentre par la petite porte, mais pour rester longtemps.

      • Le problème d’Amazon, c’est que l’on ne les voit pas comme entreprise de logiciel ou de matériel.
        Et je dis cela, tout en sachant que leurs Kindle sont de très bons produits.

        Jolla est un outsider, qui fait appel à d’autres outsiders qui ont tout à gagner avec ce genre de partenariats, et qui donc fourniront les efforts nécessaires pour porter leur collaboration.

    • Un soucis, il faut le remarquer, c’est que Google Store, c’est une appli Google, et tout comme un gros tas de services Google, c’est pas open-source.

      En fait c’est même pire, c’est totalement fermé à tout concurrent de Google. Amazon qui tente de faire son chemin avec l’amazon app store, comble les API non-libre de Google avec ses propres API, mais c’est galère.

      Si même Amazon n’a pas réussi à décrocher le Google store avec un appareil quasi-Google-compliant, j’imagine que c’est totalement mort pour Jolla.

      Pas de play-store, c’est juste pas surprenant.

      • Triste car quelque part c’est aussi ce que fait l’Alien Dalvik. Pour le coup le libre nuit à l’UX et c’est dommage.

        Après il sera toujours possible de récupérer un APK du Play Store et de le mettre sur le Jolla. Si l’utilisateur a un appareil Android il pourra toujours télécharger l’appli dessus, puis backuper l’APK pour le mettre sur son Jolla. Mais ces solutions là sont trop geek pour être vraiment valables.

        • Pour ma part, je n’ai pas d’appareil Android (et je n’ai pas l’intention d’en avoir :)) mais il me semble qu’on doit pouvoir faire la même chose avec un émulateur Android sur PC, genre Bluestacks pour Windows.

          • Oui, l’essentiel étant d’avoir une copie d’Android pour récupérer les APKs puis les transférer sur le Jolla. Après pour ce qui est de l’appareil Android on peut en trouver un à vraiment pas cher (Wiko bas de gamme (pléonasme), tablettes de supermarché, (vieilles) occasions…). C’est pas comme si on s’en servait en tant qu’appareil principal qui fait cautionner les agissement de Google (toussa toussa)…

  5. Moi ce qui m’inquiète c’est que j’ai l’impression qu’on parle plus des appli google compatible, google store, etc etc, mais pas d’appli Jolla, rien, niet, et je n’aime pas cette idée qu’on parle plus de google que de Jolla, il faut vraiment qu’on favorise les appli Jolla pour que justement ça se développe, si tout le monde se ruent sur les appli google forcement ça ne va pas être bénéfique..

    C’est bien qu’il y ai des appli androïd pour combler au début les manques, mais ça reste une solution temporaire, du moins je le souhaite pour justement développer le Store de Jolla et favoriser l’open-source!

  6. où écrit-on qu’il n’aura pas des cartes hors ligne?

    yandex fait leurs propres cartes(maps.yandex.ru) pour la Russie, Biélorussie, Kazakhstan… et utillise les cartes de Nokia pour l’Amérique et l’Europe.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*