Jolla Tablet : Les différences entre l’ancien et le nouveau modèle

Au fil du développement, quelques différences se sont glissées entre les prototypes de la Jolla Tablet et le modèle qui sera distribué.

Le changement le plus notable se situe au niveau du port USB. Au début, le port était de type micro-USB A et est maintenant de type B.

nosto En effet, le premier type de port micro-USB a posé quelques problèmes puisqu’il est difficile de savoir dans quel sens il faut insérer la fiche. Avec le micro-USB type B, le soucis est réglé grâce au détrompeur, impossible de détériorer la fiche.

Le second changement est l’ajout d’un capteur à effet hall, soit un capteur qui permet de mesurer un champ magnétique, comme le montre la vidéo ci-dessous :

Ce capteur sera pratique avec les étuis de protection compatibles.

Autre changement, l’impression du logo Jolla sur la face arrière qui a été décidé en mode portrait au lieu de paysage. On y retrouve également quelques caractéristiques, les normes…

HW_update_photo2-1024x680 A ces changements s’ajoute une petite mésaventure. La réception des nouveaux écrans a été retardée à cause d’une faute de frappe dans l’adresse de livraison pour l’usine d’assemblage. Le lot a donc été retourné au propriétaire qui l’a renvoyé. L’usine d’assemblage est maintenant en possession des écrans mais du 3 au 5 Septembre 2015 la Chine commémore la fin de la Seconde Guerre mondiale. Jolla rassure sur le fait que ces petits détails n’impacteront pas les dates de premières livraisons.

Source – Jolla Tablet: differences in old and new hardware

A propos de Nicolas SUFFYS

Co-fondateur de JollaFr.org et Nokians.fr. Linuxien de longue date et possesseur de Nokia N900, N9, N950, Jolla, Oneplus One, Lumia 830.

17 commentaires à propos de “Jolla Tablet : Les différences entre l’ancien et le nouveau modèle

  1. La couleur du plastique n’est pas la même non plus, j’espère que cela ne présage pas d’un vieillissement prématuré.

    Sinon, pas de news sur la sortie de la nouvelle mise à jour Jolla, en public release?

      • Je la teste depuis hier et elle est quand même assez top 🙂
        Il faut juste s’habituer à tous les changements mais cela va plutôt dans le bon sens!!

      • Finalement, avec Jolla on est assez loin de la qualité d’un Harmattan (PR 1.3).
        Ce dernier était tout de même plus « pur » et vachement plus logique : 3 bandes et c’est tout.
        Avec SailFishOS on ne sait jamais où quoi se trouve.
        Le Swipe down c’est très bien mais faudrait être cohérent : combien d’appels j’ai manqué à cause d’un swipe up pour prendre l’appel ?
        Y a-t-il un utilisateur chez Jolla ?

        Pourquoi avoir fichu des ambiances à droite ou à gauche. Combien de fois je me suis retrouvé sur les ambiances en cherchant le lanceur d’applis ? Pourquoi l’avoir foutu sous l’écran principal ?
        Y a-t-il un ergonome chez Jolla ?
        A minima Jolla devrait laisser la liberté de décider où l’utilisateur veut mettre quoi.

        Ensuite, SailFish n’est pas orienté professionnel (pas de panique, Android l’est encore moins contrairement à iOS).
        Le lecteur de courriel est rudimentaire. Il est impossible de configurer la méthode d’authentification (j’ai été obligé de supprimer CRAM-MD5 des possibilités de mon serveur pour que le client de courriel de SailFish bascule sur mot de passe) et il n’est même pas possible de copier-coller un bout de courriel.
        Même chose pour le client de calendrier et d’annuaire.
        Bref, j’ai l’impression que SailFish OS prend le même chemin qu’Android à savoir le divertissement, le défaussement sur les développeurs et … rien d’autre.

        Mais bon, j’ai une sainte horreur des boutons (Android, iOS, FirefoxOS [qui est un Android déguisé]) et donc je conserve de l’espoir pour SailFish.
        db

        • Oui, l’UI Harmathan était très logique. Mais j’ai dû ressortir le N9 durant 2 semaines et c’était pas aussi glorieux que dans mes souvenirs: pas mal de gros lags ça et là, des applis pas aussi abouties que ce que l’on trouve sur Sailfish. L’accès aux paramètres se fait finalement aussi vite sur le Jolla que sur le N9 grâce à Patchmanager et au travail de certains développeurs.
          Bref, j’étais très content de reprendre le Jolla ! Les retours sur ce Sailfish 2.0 sont mitigés mais tout le monde s’accorde à dire que c’est rapide; pour le reste, ce sera une question d’habitude et avec Patchmanager, on peut espérer des améliorations…

  2. Hors sujet:
    http://talk.maemo.org/showthread.php?t=92727&page=56

    Il semblerait qu’il y ait une vague de départ chez Jolla. Google translate donne « A lot of changes and lots of people leaving, McDonald says – that is a good time to leave » sur l’article finlandais.

    Après Tomi Pienimäki, ce serait au tour de Tim Mc Donalds (chef du marketing) et Antti Mäkelä (« Creative Director »)
    Mais aussi Marc Dillon, qui d’après son profil Linkedin n’est plus chez Jolla mais dans une nouvelle strart-up…

    A prendre avec des pincettes, comme toujours.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*