Le Jolla en promotion à 188€ en Inde

Jolla SnapdealJolla a récemment fait son entrée sur le marché Indien avec le revendeur local Snapdeal.com. Après avoir proposé le Jolla dans sa boîte VIP en 90 exemplaires, composée du Jolla, trois coques pour 214€, le prix a baissé avec la boîte classique.

Actuellement, une promotion ramène le Jolla à seulement 188€ ! Prix très attractif.
Malheureusement, en Europe, rien ! Le prix reste à 349€, ce qui commence à faire cher pour ses caractéristiques.

Les avis divergent, car le prix semble excessif en Europe quand l’on connait l’offre en Inde. Mais Jolla doit aussi tenir le cap en développant Sailfish OS.

Pour vous, est-ce que Jolla doit revoir son tarif en Europe ? Jolla peut-il se permettre de baisser le prix en Europe sachant qu’il faut continuer à développer Sailfish OS ?

A vos copies !

Source | Via

A propos de Nicolas SUFFYS

Co-fondateur de JollaFr.org et Nokians.fr. Linuxien de longue date et possesseur de Nokia N900, N9, N950, Jolla, Oneplus One, Lumia 830.

47 commentaires à propos de “Le Jolla en promotion à 188€ en Inde

  1. Jolla vendrait-il plus en Europe si son smartphone coutait 200 ou 250 €? Personnellement, je ne le crois pas. Il n’y a aucune publicité donc seuls les avertis l’achètent et parmi ceux-là, il y a ceux qui l’ont déjà et ceux qui trouvent le matos pas assez performant.

      • L’Inde peut être un marché très porteur pour Jolla avec un nombre important de développeurs. Par ailleurs, ce n’est pas en proposant un téléphone obsolète à un prix complètement dément qu’ils auraient eu de bons chiffres de vente.

        Perso, l’aventure vient de se terminer avec la revente du terminal la semaine dernière. A un prix légèrement supérieur au prix indien.

        • Un prix dément ? Faut pas abuser non plus. Ok l’appareil photo et l’écran ne sont pas exceptionnels, mais pour le reste, en quoi est-il obsolète au juste ?
          Au contraire, avec SailfishOS, il est plutôt moderne et rafraîchissant.

          • Il faut être lucide sur le HW du tel qui étaient déjà dépassées à la sortie, par rapport à ce qui était proposé par ailleurs.

            Quand on voit la news publié ailleurs par Nico sur le 1520 à 300Euros.

            Oui, le HW est obsolète.

  2. Oui j’ai revendu le mien car ses caracteristiques sont trop faibles en photo surtout.
    SVP M.Jolla je voudrais au moins un Jolla 2 équivalent du Lumia 930 ou 1520 (déjà vieux d’un an) et avec un écran super amoled à 450€
    un Jolla 1 à 250€ irait bien pour compléter
    Le rendu des noirs profonds du N9 me manquent tant

    • Perso’, je veux un Jolla 2 à la hauteur du Oneplus One (surtout pour le prix ^^). APN (principal et frontal) excellents, bon écran, mémoire de stockage rapide, très bonne finition etc… bref, je peux toujours le rêver 🙂

        • je pensais un peu la même chose :
          – rebrander par exemple du matériel Sony (XPeria Z1/compact Z1 ou M2 pour les moins fortunés) en se concentrant sur le soft … En plus, grace à l’accès aux specs, cela permettrait d’attirer des possesseur d’Xperia plus maintenus.

          Et puis ce ne sont pas les plus moches des Sony, qui pourraient-être commercialisé sans marcher sur les plate-bandes des Z2 ou Z3

  3. Il est clair que l’écosystème Sailfish est TRÈS en retard voire indigent. La priorité c’est de le bâtir, en y investissant le produit de la première année de vente et en y associant les éditeurs d’applications. Faute de quoi Jolla n’a pas d’avenir : s’il n’est qu’un smartphone Android parmi d’autres, à ce prix et à ce niveau technique, on n’en a pas vraiment besoin. Pas plus que de Sailfish, s’il doit n’être qu’une niche de geeks. Le Jolla 2 est une priorité de troisième ordre, après le développement de ‘other halves’ un peu plus élaborées de les coques multicolores.
    Stratégie proposée : 1) un écosystème pro et économiquement viable autour de la plate-forme Sailfish, 2) une collection de other halves attractives (qwerty/azerty, power pack solaire, que sais-je, l’imagination au pouvoir) justifiant le slogan ‘unlike’, 3) Un Jolla 2 dernier cri mais physiquement compatible avec les mêmes other halves que le Jolla 1, 4) Un Jolla 1 à prix agressif (moins cher que les smartphones Firefox OS pour être clair).

  4. Personnellement, je pressens plutôt un abandon de la branche hardware.
    Mon sentiment avec les portages sur des Android devices est que Jolla cherche à attirer l’attention sur son système, probablement pour s’allier à un constructeur ou pour faire en sorte que Samsung/HTC/Whatever sorte une gamme « powered by SailfishOS ».

    J’espère me tromper, mais ça ne m’étonnerait vraiment pas.

    Concernant le prix, l’explication officielle fera sans doute la part belle aux taxes et cie. Je ne pense pas que le prix évoluera avant un moment (sortie d’un éventuel Jolla2, gros partenariat, ou gros changement de stratégie).

    • Traitée comme elle l’est aujourd’hui (équipement peu innovant et surfacturé, TOH inexistante, accessoires out of stock, pas de batteries, etc), la branche hardware peut en effet disparaître. Si j’étais méchant, j’en dirais autant de la branche soft.

      Mais l’un ne va pas sans l’autre, et la stratégie doit les combiner en innovant sur les deux fronts. Si Jolla 2 il doit y avoir, il ne devra surtout pas être un clone de ce qui foisonne déjà. À la glorieuse époque des Communicators, Nokia (d’où viennent les inventeurs de Jolla) innovait sur les deux tableaux (en se battant d’ailleurs contre un management qui a conduit l’entreprise à la ruine). Le ‘form factor’ aujourd’hui dominant laisse largement de la place à l’innovation (clavier physique, modularité, connectique futuriste, versatilité), alors gambergeons, soyons vraiment ‘unlike’, et un écosystème hard/soft verra peut-être le jour.

      Marketing mis à part, je suis certain qu’Apple ne connaîtrait pas le même succès sans cette étroite symbiose entre matériel et logiciel.

      TOH esquissait une innovation prometteuse mais est restée une ébauche. Il faut la relancer. Sailfish est unlike mais n’attire pas les développeurs. Il faut les appâter, notamment en montrant l’exemple avec deux ou trois solutions intégrées exclusives (en commençant par une solution complète pour les organes de presse numérique, précieux relais d’opinion).

      • Bien vu, comme ton post plus haut. Il y a un sous investissement manifeste pour une société qui se targuait d’avoir levé $200 millions. Leur stratégie est tellement illisible que je me dis qu’ils doivent avoir un plan secret qui se révélera le moment venu. Certains évoquent un cheval de Troie de Nokia (R&D externalisée et cachée) qui maintient une présence et teste certaines technos et créneaux. Le grand retour se ferait en 2016 avec le fric obtenu de Microsoft et après la purge des effectifs et des cadres bloquants.

        • Bonjour !
          Une ou des personnes ici pourraient – elles nous donner la définition ou à tout le moins une explication commerciale et/ou martketing du concept STRATEGIE (Lisible/Crédible /Illisible) à travers un tableau comparatif ?
          Je suis demandeur d’informations sur les titres des livres qui en font le sujet !
          La Trilogie : Lisible, Visible Crédible…définie en suivant le lien ci-dessous est-elle suffisante pour la coller à Jolla Ltd et comprendre quelque chose ?

          http://www.plus-visible.fr/lisible-visible-credible-la-trilogie-de-votre-strategie-web/

          Cldt

          • Difficile de fournir ces éléments ici parceque le format ne s’y prête pas du tout. De plus une petite recherche sur internet offre tout sur le sujet: depuis l’Art de la guerre de Sun Tzu jusqu’aux derniers ouvrages de Michael E. Porter de Harvard, en passant par les éditions successives du Mercator des profs de HEC et autres ouvrages de référence. Par rapport à l’article en lien, il est évident que si on se pose autant de questions ici, c’est bien que la stratégie perçue de Jolla n’y correspond pas. Lisible: on en saisit la logique ne serait-ce que propre qu’on soit d’accord ou pas (IOS, Android, BB avec Chen, Firefox, Ubuntu Touch…). Crédible: on pense que les ambitions se rapportent aux moyens de toute nature et au contexte (IOS, Android, désormais BB, peut-être Ubuntu Touch, WP avec ses gros sous…). Illisible: difficile à apprécier tant les objectifs et les moyens ne semblent pas clairs ou apparaissent mouvants.

          • @Act : « Par rapport à l’article en lien, il est évident que si on se pose autant de questions ici, c’est bien que la stratégie perçue de Jolla n’y correspond pas ». Là, nous n’avons pas la même compréhension de ce texte qui de mon point de vue éclaire quelques points de la stratégie de Jolla ! Quant à l’Art de la guerre de « Sun Tzu » enseigné dans les écoles militaires en France, il semble ne pas donner, bien souvent, des preuves satisfaisantes sur les terrains des théâtres que nous vivons au moyen orient et ailleurs !
            Ces concepts sont difficilement applicable dans un environnement capitaliste (financiers) où les règles et théories enseignées dans les écoles sont battues en brèche par la « Raison du plus fort ».
            Bref, on s’éloigne ici sur « notre » préoccupation principale : chercher à comprendre La Stratégie principale et la stratégie secondaire de Jolla Ltd (de l’Univers de pensée chinois)…

        • Peux-tu donner un lien ou Jolla se targue d’avoir levé $200 millions stp ? Je ne me souviens pas avoir vu passer ça.

          Jolla souhaite créer (c’est fait) et développer un nouvel OS mobile européen, c’est plutôt clair comme stratégie je trouve. Vous êtes juste trop pressé 🙂

        • je trouve que sur e sujet là, ils restent de pur produits Nokia (cf remarque sur le Communicator)
          Mais bon, maintenant que j’ai de la cartographie, je peux encore attendre un ou deux ans un TOJ (The Other Jolla) … Le marché surement pas …

      • Très honnêtement, c’est tout ce que je demande. Je suis aussi persuadé que la maîtrise de l’intégration hardware/software d’un produit est une des clés de son succès.

        Cependant, je commence à avoir des doutes sur la faculté de Jolla à pouvoir gérer tout ça. Mais j’espère me tromper 🙂

        • En tant qu’early adopter j’ai plus que des doutes. Il faut un sursaut de toute urgence, en commençant pas un OS débuggé et débridé. En l’état, je ne crois pas que Jolla survivra bien longtemps. À moins, comme le suggère Act, qu’il y ait un agenda caché et un acteur dans l’ombre. Si c’est la cas je ne crois pas une seconde à une opération clandestine de la R&D de Nokia, Mr. Elop ayant mené sa stratégie d’euthanasie à son terme.

          • Elop a tué Symbian et Meego, mais pas Nokia. Here reprend pied chez Android et IOS, les équipes maîtrisent désormais Android avec ses APK et drivers et le test du launcher Z est une belle vitrine techno et populaire. L’essentiel des projets de Nokia portent sur la mobilité et la domotique avec Here et les objets connectés. Il leur manque en revanche une chose pour lier le tout: un OS. Sans être exclusive, ni obligatoire, l’intégration de Sailfish/Meego/Harmattan chez un Nokia sain et aisé ne manquerait pas de cohérence.

          • @act : mouaiiiis ; Nokia s’est quand même séparés de ses ingénieurs OS-Mobile. Tout comme LG avec WebOS, même si Samsung pense que Tizen est l’avenir de ses objets connectes, il semble que ce ne soit pas si facile : la iWatch est pas encore sortie, HTC annonce du retard, et Motorla est assilli de critique sur l’autonomie.

            Alors relancer tout ça avec les ingé R&D de Here ou de Network-System, tout en lorgnant vers le secteur médical, c’est quand même un truc

    • Clairement, la fabrication d’un Jolla ne coûte que quelques dizaines d’euros. Idem pour un iPhone, du reste. La valeur n’est pas dans le produit physique mais dans son ‘usability’ (terme intraduisible).

      • Quand vous dites « quelques dizaines », donc inférieur à 100 euros est-ce d’expérience ?
        Exemple : si le coût d’impression d’une page sur une imprimante à jet d’encre est de 20 à 35 centimes (hypothèse haute), l’impression d’un mémoire de 300 pages est donc de 105 euros. A ce montant, il faut ajouter le temps passer dans les bibliothèques à trouver les informations + le coût des la reproduction de la force de travail et l’énergie dépensée par le rédacteur+ les déplacements et l’apport des copains…
        Là je constate donc que l’exemplaire (copie) dudit mémoire va dépasser la production (fabrication) d’un exemplaire du Jolla Mobile qui a besoin d’une partie Soft + du temps pour les différents tests et analyses. Et cela ne concernerait que la partie production (fabrication) proprement dite. Il faut y ajouter les frais de commercialisation, etc….
        Alors, votre assertion me laisse perplexe !

        • Je me fondais sur une indiscrétion publiée l’an dernier (source perdue) concernant l’iPhone 4: prix de revient 50 dollars. Il est vrai que la fabrication de l’iPhone 4 est moins soignée que celle du Jolla, et que ce prix n’inclut que les coûts de production, pas ceux du développement. Et il porte sur des quantités d’une tout autre échelle (des millions d’unités chez Apple, quelques dizaines de milliers chez Jolla).

          • En somme toutes, nous arriverions à la conclusion proche du montant donné par @Romu…Ce qui me laisse penser que le prix de promotion limitée dans le temps en Inde est probablement le prix coûtant (pour attirer le monde des développeurs en Inde en prenant en compte leur pouvoir d’achat..). C’est une supposition pas une affirmation !

      • À ce prix-là il ferait un tabac, mais il ne faut pas rêver non plus : vu les quantités effectivement produites (autour de 30.000 unités avant l’ouverture du marché indien) ça doit avoisiner le prix d’approvisionnement auprès du sous-traitant.

  5. Intéressante lecture que tout ces avis.
    En tout cas, à 350 euros, hardware invendable quand Wiko (par exemple) fait beaucoup mieux pour 2 fois moins cher.
    Et pour les early adopters, effectivement, le manque d’innovation commence à peser (en plus des ruptures de stocks sur les rares TOH et même pas de batterie de rechange alors qu’ils se vantaient de la batterie amovible au début).

  6. c est dommage mais je ne suis en rien surpris.
    Je suis personnellement un utilisateur lamda qui connait rien en strategie marketing,develloppement hard/soft mais quand meme pres a suivre une aventure qui change de IOS et android,quelque chose de frais agreable et europeen mais aussi lucide devant des annonces marketting.
    Lorsque j ai commencé a suivre l actualité jolla j ai entendu parler de OH avec de grandes capacités pour en arriver a quoi de la part de jolla?des simples coques de couleur et une ambiance pour son portable BOF
    un OS simple fluide et logique avec des mises a jour rapides,heureusement car 4 maj pour de simples MMS en 2014 !!
    Et pour finir une actualité tournée vers la chine et l inde le kazakstan (ou se detend) et rien vers les first adopters ou plutot les betas testeurs ainsi qu un portage sur d autre produits (fait par des dev independants) qui tournent a moitié.En gros rien de rejouissant.
    donc en tant que simple utilisateur qui se renseigne un peu ,qui n est pas contre etre un beta testeur (je suis en WP) mais avec un minimum de fonctionnalité,je dis non merci je verrais plus tard si jolla existe encore.
    PS j ai oublié dans mon descriptif le store famelique et que la compatibilité android est juste un ecran de fumée

    • Je ne comprends pas le commentaire sur la compatibilité Android… Personnellement, sur une quarantaine d’applis installées, une fonctionne partiellement et une ne fonctionne pas du tout.

      • Pareil.
        E je ne comprends pas non plus le commentaire sur les « simples MMS en 2014 ». Ils sont arrivés après 5 mois, là ou Apple, en sont temps, avait mis 2 ans. Rien n’étant open-source, il leur a fallu tout refaire, sachant qu’ils sont x fois moins nombreux à bosser sur l’OS qu’Apple à l’époque. Ca change rien d’être en 2007, 2014 ou 2020, le boulot à faire était le même. Et c’était quand même plus important d’avoir des MMS en 2007 qu’en 2014.

        Et pour le « mais avec un minimum de fonctionnalité », il se trouve que SailfishOS a suffisamment de fonctionnalité pour qu’un bon nombre de gens l’utilisent en téléphone principal. Quelles sont celles qui te sont indispensables pour pouvoir en faire ton téléphone principal ?

        • lorsque je parle de simple MMS en 2014 effectivement apple a mis 2 ans et alors?c est pas parce que les uns ont etaient nuls que les autres doivent l etre!
          il y a tellement de choix a l heure actuelle que lorsque un produit sort tout nouveau tout neuf il doit etre PARFAIT c est dur a dire mais c est comme cela.Le moindre manquement,le moindre defaut qualité(le petit papier pour caler la batterie c est indigne) c est classé tout de suite comme nul,c est le marché qui veut ca.

  7. La première chose à faire aurait été de gérer les applis payantes dans le store pour que les développeurs puissent gagner leur vie en développant sur Sailfish. Accessoirement cela ajoutait une nouvelle source de revenu pour Jolla qui aurait pris sa com. Aujourd’hui la seule source de financement de Jolla c’est la vente de téléphone. Donc la prochaine étape c’est un Jolla 2 et peut-être sans Sailfish ou en dual boot Android/Sailfish.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*