Les images de Sailfish OS pour le Sony Xperia X sont prêtes à être testées

Jolla a mis à jour son post sur l’avancement du portage de Sailfish OS pour le Sony Xperia X. Comme promis, les images sont prêtes à être testées par le groupe Cbeta. Une série de tests seront effectués par ce groupe avant une mise à disposition grand public.

Pour Jolla, il s’agit du premier portage complet sur un périphérique qui n’a pas été prévu pour accueillir Sailfish OS, ils ont donc besoin de votre soutiens (et de votre patience 😉 ).

Source

A propos de Nicolas SUFFYS

Co-fondateur de JollaFr.org et Nokians.fr. Linuxien de longue date et possesseur de Nokia N900, N9, N950, Jolla, Oneplus One, Lumia 830.

13 Replies to “Les images de Sailfish OS pour le Sony Xperia X sont prêtes à être testées”

    • Le co-fondateur du blog (qu’on a pas vu ici depuis 2014 d’ailleurs, pourquoi ?) peut-être ?
      Mais je pense qu’ils n’ont pas le droit de le dire 😉

      Sinon, ils ont encore attendu le dernier jour mais au moins ils ont tenu leur promesse, ça commence à être pas mal pour l’avoir d’ici l’Automne ! 🙂

    • De mémoire, « Velpeau » se proposait de l’installer sur ses 4 Xperia X … Sait-on s’il a réussi à devenir « Cbeta testeur » …
      Une trace de cette image sur pirate-bay ?

  1. Le xperia x n’est plus produit par Sony. le x compact va bientôt subir le même sort. Espérons que le portage sur un Sony récent ne demande pas trop d’effort une fois le X fait pour avoir rapidement un Sailfish officiel sur Sony. La com officielle fait un peu peur sur ce sujet.

    • « La com officielle fait un peu peur sur ce sujet. »
      C’est rien ca, faudra t’habituer de la part de Jolla.
      La Com c’est leur défaut, c’est pas nouveau et visiblement ce n’est pas près de changer ^^

      • « La Com c’est leur défaut »

        Vraiment? Il y a ceux qui parlent et qui ne font rien, il y aussi ceux qui ne parlent pas et qui ne font rien, Jolla est passé tout simplement de la 1ère catégorie à la 2ème

        • C’est plutôt malhonnête comme affirmation : le problème de Jolla étant plutôt de se disperser : ToH, tablettes atom, montre connectée, launcher Android,, 3 versions successives de l’UI, alors que le simple support « SIP » n’est toujours pas à l’ordre du jour …Ils auraient des versions atom, mediatek et Qualcomm génériques prête à être déployées, ils seraient un peu plus reactifs, et pourraient se disperser sur le facultatif …

          • C’est bien ce que je dis : courir plusieurs lièvres à la fois quand on en a pas les moyens c’est ne rien faire

            Nous sommes en 2017 et aucun produit Jolla n’a été disponible officiellement alors qu’on trouve des smartphones chinois dont on ignore totalement la marque en pagaille dans les magasins parisiens ou e-commerce

            CQFD

            Ps: dommage Sailfish OS à l’air cool

          • @salomons
            Je pense qu’il faut relativiser ton affirmation quand même.
            1/ Jolla ne fait pas rien et Jolla ne sort pas rien. Mon Jolla 1 va recevoir, vraisemblablement début septembre une nouvelle mise à jour. On est très loin des smartphones qui assez rapidement n’ont plus aucune mises à jour.
            2/ sortir un smartphone avec du Android, c’est « relativement facile. Installer Sailfish OS c’est une autre paire de manche. C’est le même problème lorsqu’on installe une distribution linux sur un PC: faut bien souvent installer des drivers propriétaires pour que ca marche. Et bien là c’est pareil, sauf que Jolla doit les écrire sauf à acheter les licences qui vont bien mais qui rendront le produit plus cher. Suffit de regarder la difficulté qu’il y a avec la caméra du Sony Xperia.
            3/ faut enfin rappeler que Jolla ne fait plus que du logiciel et a abandonner le hardware. Donc faut pas s’attendre à ce que Jolla sorte un nouveau smartphone. Le fait de faire des « proof of concept » sur des montres ou des appareils plus diversifiés avait pour objectif, à mon humble avis, de démontrer la souplesse et les capacités de Saifish OS.

            Donc au bout du bout, je ne pense pas que c’est se disperser, le but étant de convaincre les fabricants de matériels.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*