MediaTek met en avant sur Twitter le OYSTERS SF sous Sailfish OS !

Début juin 2016, nous vous parlions de deux nouveaux smartphones russes sous Sailfish OS, l’un destiné aux professionnels, l’autre au grand public, le OYSTERS SF.

Caractéristiques du СМАРТФОН OYSTERS SF
d275a33570c1e48a26b646863286b325

  • Processeur MediaTek MT 6753, 8 coeurs cadencés à 1,3 Ghz.
  • Écran 5″, IPS
  • 2 Go de RAM
  • 16 Go de ROM + microSD jusqu’à 32 Go.
  • APN principal de 13 Mpx et frontal de 5 Mpx.
  • Wifi 802.11 b / g / n
  • Compatible 3G, 4G LTE, double SIM.
  • GPS / Glonass
  • Tuner FM.
  • Batterie de 3000 mAh.
  • Poids : 140 grammes

Le fabricant chinois de processeurs ARM, MediaTek, en fait la promotion sur Twitter en ventant Sailfish OS par Jolla sur le OYSTERS SF équipé du processeur MT6753 64 bit.

Un bon petit coup de communication pour le OYSTERS SF et Jolla comme nous aimerions en voir plus !

A propos de Nicolas SUFFYS

Co-fondateur de JollaFr.org et Nokians.fr. Linuxien de longue date et possesseur de Nokia N900, N9, N950, Jolla, Oneplus One, Lumia 830.

18 commentaires à propos de “MediaTek met en avant sur Twitter le OYSTERS SF sous Sailfish OS !

  1. Mais c’est que ça commencerait à devenir intéressant tout ça ! Si tout le monde se met à faire des appareils sous Sailfish, on va bientôt plus savoir lequel il faut acheter…
    Bon, je rêve un peu mais on en prend le chemin !

    • Salut,

      Je suis loin d’être un expert dans ce domaine et j’aimerai beaucoup une confirmation ou une infirmation de Nico mais j’ai bien l’impression que c’est parfaitement compatible.

      En effet notre Jolla utilise les bandes 4G suivante:
      LTE band 3(1800), 7(2600), 20(800)
      Source: http://www.gsmarena.com/jolla_jolla-5457.php (il faut cliquer sur « expand » à droite de la ligne « network)

      Et voici ce que j’ai pu trouver pour le Oysters SF:
      LTE Bands 3,7,20 (1800, 2600, 800)
      Source: http://helpix.ru/news/201606/071258-oysters_sf_-_smartfon_na_os_sailfish/ (je ne parle pas le russe, mais c’est dans le tableau juste en dessous des images).

      Quelqu’un d’un peu plus calé que moi pour confirmer?

      • Effectivement, sur le papier ça à l’air d’être exactement la même chose. @dams tu peux expliquer plus en détail pourquoi ce ne serait pas compatible ?

        C’est une bonne nouvelle en tout cas, si MediaTek se met à soutenir l’OS et fourni à Jolla des composants et drivers adaptés, c’est excellent pour l’avenir.
        Avec son APN de 13Mpx, enfin un appareil sous Sailfish qui fait des photos correctes ? Vivement que ça se concrétise pour voir ce qu’il en est !

        • Alors pour le coup moi c’est plutôt les 2Go de ram et la batterie qui me font réver… Contrairement à la présence des touches « android » en bas qui font vraiment bricolage.

          Maintenant oui c’est sur que théoriquement 13Mpx c’est mieux que 8Mpx mais a mon sens les photos seront toujours aussi pourrie nativement car je crois que la cause est plus software que hardware.

          Concrètement, il est parfaitement possible de réaliser des photos potables avec le Jolla 1 a condition d’utiliser une application tiers comme CameraMX par exemple (android) car cette application a l’excellente idée de faire une bonne mise au point avant de prendre la photo.

          Je me suis livré a quelques tests et la différence est flagrante, encore plus dans un environnement peu éclairé voir carrément nocturne. De même pour des photos un peu macro (genre, au hasard, l’étiquette d’une box ou la page d’un livre).

          D’autres ont eu l’occasion de faire ce genre d’essai?

      • @Sthocs, ca c’est claire. la question est sous qu’elle structure est sfos ? il y a aucune info, je ne sais même pas trouver ca dans mon smartphone de manière explicite. 32 ou 64?
        ca devrait pouvoir se lire et non pas deviner.

        • Sur le Jolla 1 aucun doute c’est de l’ARMv7 donc 32bits.

          Sur la tablette je sais pas j’en ai pas mais ça devrait pouvoir se trouver dans la console avec un petit « uname -m » et « cat /proc/cpuinfo » 😉

          • Si mes souvenirs sont bons: La tablette a un processeur Atom 64 Bits, mais des pilotes 32 bits. Donc tout compilé en 32 bits.
            D’un coté, je ne crois pas que cela change grand chose en terme de compilation (la machine virtuelle n’est-elle pas disponible en 32/64 bits?), de l’autre, sur des machines avec une quantité de ram en dessous de 3Go, quel est l’apport du 64 bits?

        • Ta phrase laissait entendre qu’il fallait absolument que Sailfish soit 64 bits pour fonctionner sur ce processeur 😉
          Sinon selon ce qu’on peut trouver sur TJC, tout est en 32 bits pour l’instant.

    • En rajout de mon voisin de dessus, j’ai cru comprendre que l’os pourrait parfaitement tourner en 64 bits, mais est dépendant des pilotes android fournis par le constructeur du SOC. Par exemple, la tablette tourne sur un atom 64 bits, mais est fourni avec des pilotes 32 bits.
      Par contre il est incorrect de penser qu’un processeur 64 bit puisse forcément fonctionner en 32 bits. Mais c’est effectivement le cas de beaucoup d’entre eux.

      Sur des smartphones dont la mémoire vive ne dépasse pas les 3 Go, l’intérêt d’une compilation 64 bits reste anecdotique de toute manière.

      • et pour une carte sd plus grosse que 4Gb? l’apport et quand même plus grand quand a l’adressage des données de celle-ci non?
        corrige moi, si je dis des bêtises

      • sans oublier la rom qui est de toute facon au dessus de 4Gb.
        Lire c’est fichiers images video et autres ayant une adresse au delà des 32bits, fait le boulot un peu plus lents pour les système 32bits. non?

        • L’adressage en 64 bits a un impact sur la quantité utilisable de ram. Cet adressage impose aussi une « taille » de donnée à traiter pour le processeur. Dans certains cas de figure, fonctionner en 64 bits peut être moins efficace qu’en 8, 16 ou 32 bits. Mais passons, mes connaissances sont loin d’être poussées à ce sujet, mieux vaut aller trainer sur des sites spécialisés pour en savoir plus si cela t’intéresse.
          La « ROM » n’est pas concernée (ça me fait toujours tilter quand j’entends les gens parler de rom pour de la mémoire non volatile de type flash, ROM voulant dire Read Only Memory, et par essence non réinscriptible… Même si c’est plus compliqué que cela; mieux vaut parler de mémoire de stockage interne)
          Pour les mémoires de stockage, c’est le formatage de ces mémoires qui imposent ou non certaines limitations (et il n’y a pas que la taille des fichiers qui soit concerné).

          Bref, ce qu’il faut retenir, c’est que pour l’instant, l’utilisation d’un os compilé en 64 bits sur un smartphone n’est pas forcément essentiel. Cela sera plus discutable lorsqu’il s’agira de gérer plus de mémoire notamment.

          Par contre, d’ici quelques années (ou mois?) cela sera la norme.

          • Le passage au 64 bits seul apporte la capacité de traiter de nombre codés sur 64 bits (donc entiers plus grands, flottants plus précis, mais c’est souvent limité à des cas d’utilisation très précis comme le calcul scientifique ou le calcul des impôts de Bill Gates) la possibilité d’adresser plus de 4 Go de mémoire à un programme (beaucoup d’architecture 32 bits sont capables d’utiliser un total de mémoire supérieur à 4 Go)

            L’apport indirect du 64 bits, c’est souvent la remise à plat liée à l’évolution de l’architecture et du jeu d’instructions du processeur qui permettent un gain de performance non négligeable, surtout pour les programmes compilés sans optimisation ciblant les instructions ajoutées aux itérations successives de processeur.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*