Questions / Réponses : Sailfish OS sur les smartphones Sony Xperia

Récemment, une cession de questions / réponses a eu lieu sur le canal IRC #mer-meeting du réseau Freenode. Cette cession n’est pas officielle mais apporte des éléments de réponses à propos de Sailfish OS sur les smartphones Sony Xperia. Les réponses ont été données par Juhani Lassila (responsable de la communication) et Vesa-Matti Hartikainen (gestionnaire de programme).

En résumé :

  • L’achat d’un smartphone Sony Xperia déjà sous Sailfish OS est en cours de discussion.
  • Les circuits de distribution ne sont pas encore définis (directement par Sony, sur le Jolla Store ???).
  • La garantie des Sony Xperia sous Sailfish OS n’est pas encore définie.
  • Jolla espère proposer du concret vers la fin du second trimestre avec un flashage le plus simple possible.
  • Le premier smartphone sera le Xperia X, d’autres terminaux Xperia sont prévus.
  • Le modèle exact pour le premier portage de Sailfish OS sera disponible pour le Sony Xperia X simple SIM (F5121).
  • Jolla recommande de patienter avant d’acheter le Xperia X, l’officialisation est pour bientôt.
  • Alien Dalvik (Android) sera supporté.
  • Jolla pense à un simple et double boot (Android et Sailfish OS).
  • Jolla n’est pas certains d’avoir 100% des capacités de l’appareil photo (pilotes propriétaires, filtres…) mais va faire de son mieux.
  • Sony a quelques algorithmes de traitement des images mais qui disparaissent lors d’un flash… Jolla espère pouvoir tout de même en profiter.

Résumé en anglais : Q&A regarding Sailfish OS on Sony Xperia devices

A propos de Nicolas SUFFYS

Co-fondateur de JollaFr.org et Nokians.fr. Linuxien de longue date et possesseur de Nokia N900, N9, N950, Jolla, Oneplus One, Lumia 830.

64 Replies to “Questions / Réponses : Sailfish OS sur les smartphones Sony Xperia”

        • Il est clair que mon Jolla, maintenant âgé de 3 ans mais en parfaite condition, rapidement devenu mon téléphone principal, attend son successeur. Impossible d’envisager un retour à l’iPhoid.

      • Si c’est confirmé, c’est essentiel. Avec une base limitée aux quelque 50.000 Jolla 1 plus 1000 Jolla C, Sailfish est inexistant depuis 3 ans. Une éternité dans ce monde sur le point de basculer dans un rejet massif des écosystèmes à la fois fermés, propriétaires et hors du contrôle de l’utilisateur. Jolla/Sailfish n’a été jusqu’ici qu’une promesse, un îlot, une chaloupe pour happy few. Il est plus que temps de gagner la haute mer.

        Pour exister significativement, il faut atteindre un chiffre exprimé en millions. Cela suppose (i) des partenariats industriels de grande ampleur (un seul ne suffira pas) pour le matériel, (ii) une communauté de développement intéressée par un business model attractif. Les investisseurs (mal connus) ayant maintenu à flot la chaloupe pendant 3 ans ne peuvent que souhaiter la voir voguer enfin sans remorqueur. L’un d’entre eux a d’ailleurs bien failli couler le navire en perdant patience il y a un peu plus d’un an, lorsqu’il a fallu passer la moitié de l’équipage par-dessus bord.

        Le partenariat Sony peut être un commencement de réponse à la première de ces exigences; la seconde va nécessiter une deuxième mutation, tout aussi urgente, visant à donner enfin naissance à un marché applicatif digne de ce nom. Cela revient à reprendre les choses là où Nokia les a laissées en plan avec ses Communicators et ses ambitieux projets Maemo/Meego tués dans l’œuf dans les conditions que l’on connaît.

        Les partenaires (fabricants, éditeurs d’applications professionnelles et/ou à gros potentiel, grands comptes d’utilisateurs verticaux) ne se bousculeront certainement pas au portillon tant que ces deux secousses n’auront pas eu lieu. Si la première survient maintenant, on peut espérer qu’elle déclenche la seconde avant qu’il soit trop tard. Il y a une attente évidente, déçue jusqu’ici.

        • euh…. ne pas oublier les intex.
          Je ne me rappelle plus des chiffres mais je crois bien qu’on a approché les 20.000 unités qui se sont à la connaissance plutôt bien vendus (c’est pas compliqué il n’en reste plus ou quasiment plus à vendre sur ebay).

          Nous avons acheté un Intex et grâce aux indications du Forum, nous l’avons « nettoyé » pour le transformer en Jolla C. La 4G LTE est opérationnelle.

          Ce n’est pas du haut de gamme, mais il remplit parfaitement son rôle.

          Mais on est OK ca ne fait toujours pas le million d’unités 😉

          • Oui j’avais négligé Intex, pardon. Mais ce n’était pas vraiment le grand bond en avant : quasiment réservé au marché indien (où il n’a obtenu qu’un succès dérisoire à l’échelle du pays), il n’a pas été décliné en une véritable génération de nouveaux terminaux, il s’est cantonné à l’entrée de gamme. Peu probable qu’Intex, qui ne semble pas avoir d’ambitions mondiales, persiste dans cette voie qu’il n’a explorée que dans le style « je mets deux roupies pour voir ». Il a vu, puis il est allé voir ailleurs.

            Fairphone se fait discret, c’est le moins qu’on puisse dire.

            Sony est beaucoup plus prometteur et a les moyens d’agir aussi dans le logiciel. Il l’a déjà prouvé jadis avec Symbian. Ce n’est pas avec des seconds couteaux que Sailfish percera.

          • La conversion Intex > Jolla C avec la 4G m’intéresse BEAUCOUP.
            Tu pourras me trouver sur le sujet Jolla du forum Hardware.fr
            😉

          • @TNZ

            Pour convertir (quasiment) l’Intex en Jolla C c’est ici que ca se passe :
            https://together.jolla.com/question/148893/how-to-make-aqua-fish-to-think-its-jolla-c-not-modem/

            Pour ma part, je n’ai pas effectué la « part 2 » de la préconisation. Visiblement il y a eu des soucis pour les premières personnes à l’avoir mise en oeuvre (je vise bien la « part 2 ») et depuis le contributeur a adapté/corrigé sa préconisation.

            J’ai fait compte rendu sur JollaFR de mémoire dans le forum.

          • …:-(

            je corrige : je n’ai fait que la part 1 de la préconisation et pas la part 2 !!!!

        • Hum je serai modéré sur la nécessité de prendre la haute mer.
          Tant que Jolla reste la seule alternative vivante et fonctionnelle d’un écosystème mobile (on laisse Tizen et Ubuntu à la cale) je ne saurais trop lui conseiller de rester en mer intérieure.
          Gagner en visibilité est ce que recherche naturellement l’investisseur mais dans le cas d’un Jolla seul cela pourrait très bien lui être fatal.
          Même Microsoft n’est pas parvenu à sortir de la zone des 200 miles nautiques tout en investissant des milliards.
          Prudence et step-by-step.
          Db

          • Pouvez-vous développer ? Je ne comprends pas bien pourquoi le succès conduirait au naufrage. En revanche, demeurer indéfiniment au-dessous du point d’équilibre (qui se chiffre probablement en millions d’utilisateurs) découragerait tôt ou tard les investisseurs. Un coup de semonce a déjà été tiré il y a un an; une deuxième torpille sous la ligne de flottaison et c’est terminé.

            Une trop grande visibilité exposerait-elle Jolla à l’agressivité de ses concurrents ? Admettons. Mais la meilleure défense, c’est l’attaque. La furtivité mène aux oubliettes. Même si à moyen terme l’entreprise Jolla n’a sans doute pas vocation à devenir un géant, elle ne peut survivre dans un business model qui implique une perfusion permanente.

            Il est possible que certain(s) investisseur(s) ai(en)t une stratégie plus politique que commerciale (suivez mon regard vers l’Est), mais accepter durablement une dépendance de cette nature me semblerait très dangereux.

  1. Un double boot?
    Sûrement rassurant pour l’acheteur.
    Je me demande si le google play sera « supporté » côté Sailfish (on ne sait pas vraiment quel genre de partenariat c’est ni quelle étanchéité est possible en cas de double boot après tout)…

    • A priori, « dual boot » implique que l’utilisateur choisit son système au démarrage, comme avec un PC Linux/Windows: c’est l’un ou l’autre, pas les deux en même temps. Étanchéité quasi totale, mais pas de véritable cohabitation (comme avec les Jolla 1 et C) hormis un accès partagé aux données que l’utilisateur déclare communes aux deux environnements (contacts, documents, contenus multimédia etc.).

    • perso, en tant que « consommateur » si je prends du Saifish c’est précisément pour ne pas avoir le Google Play. Prendre du Sailfish OS et installer ensuite Google Play n’a pas beaucoup de sens et autant prendre tout de suite du Android !!!!

      • Vrai, mais je nuance : un petit nombre d’applis (bancaires, par exemple) qui me sont indispensables ne sont disponibles QUE sur Google Play. La banque belge CBC va même jusqu’à introduire un blocage interdisant toute installation si l’OS n’est pas signé Google : Aliendalvik est banni « pour raisons de sécurité » (sic). D’autres détectent la présence de « su » (superuser) pour empêcher le lancement (blocage naïf facile à contourner, c’est juste une nuisance stupide et sans aucun profit pour personne).

        Je n’active donc le support Android qu’à la demande, avec les inévitables Google Services bien sûr, mais tout à fait épisodiquement.

        • 😉
          Par principe je ne consulte *jamais* mes comptes bancaires à travers de mon smartphone 😉 Je n’utilise qu’une seule machine, un PC sous Debian mis à jour.

          En revanche qu’Alien Dalvik pose des problèmes de sécurité que cela ne m’étonnerait pas 🙁

          1/ la société éditrice Myriad (en Suisse) ne fait plus évoluer ce produit,
          2/ je ne vois pas de mise à jour et/ou de correctif arriver pour Alien Dalvik, ni en provenance de Myriad ni de Jolla.
          3/ Google, suite au litige avec Oracle a complètement changé de fusil d’épaule et n’utilise plus Java (bon après faut pas trop me demander, je ne suis pas spécialiste) et utilise à ma connaissance un équivalent de Java entièrement opensource,
          https://fr.wikipedia.org/wiki/OpenJDK

          Je pense que plus le temps va passer, plus Alien Dalvik va devenir non pas une réponse à un problème mais un problème qui pourrait bien être sans réponse ….

          Sur Java et Google :
          http://www.silicon.fr/oracle-remet-le-couvert-contre-google-sur-les-api-java-168757.html

          • La sécurité c’est bien (j’adhère par principe), mais l’ergonomie de l’app PC (Ubuntu+Firefox dans mon cas) de CBC est tellement épouvantable que pour les transactions quotidiennes j’en étais revenu à l’app mobile bien plus conviviale (mais qui ne fonctionne plus « pour raisons de sécurité-sic »). Et le support en ligne de la banque est assuré par des gens totalement psychorigides ne sachant que répéter des phrases (« éléments de langage ») apprises par cœur.

            Éternel dilemme : quand la sécurité est impraticable, il n’y a pas de sécurité.

          • Par rapport aux points que tu liste contre Dalvik:
            1/ la société éditrice Myriad (en Suisse) ne fait plus évoluer ce produit,
            2/ je ne vois pas de mise à jour et/ou de correctif arriver pour Alien Dalvik, ni en provenance de Myriad ni de Jolla.

            C’est à peu près le même niveau de support que n’importe quel téléphone Android, jetés sur le marché et aussitôt oubliés. J’ai un Motorola sous Android à jour dont la date de dernier build est décembre 2012 (tel sorti en aout 2012, donc même pas 6 mois de support).

            Ca n’excuse en rien le manque de mise à jour de sécurité, mais au final c’est pas pire d’avoir un Sailfish à jour avec un dalvik troué utilisé pour des applis spécifiques, qu’un android pas à jour du tout.

            Concernant les évolutions, il me semble que la version d’android de référence d’alien dalvik sur le Jolla C était plus fraiche que sur le Jolla 1 (genre 4.4 vs 4.1 ?).
            A voir si sur un nouveau produit, Myriad et capable de supporter plus récent, car certaines app vont bientôt ne plus être compatible avec une base aussi vieille (fin 2013 pour 4.4 aka « KitKat ») …
            La difficulté que je vois est que Dalvik à été remplacé par ART à partir de la version 5 de Android, donc j’imagine vu le nom de « Alien Dalvik » qu’il faut qu’ils changent un gros paquet de truc pour devenir « Alien ART » ?

          • @zeta

            Oui suis assez d’accord avec toi.
            Mais problème supplémentaire que j’ai déjà pointé sur JollaFR : les risques au regard du droit de la propriété intellectuelle. Alien Dalvik n’est il pas finalement le frein qui empêche les constructeurs d’adopter Sailfish OS à cause d’Alien Dalvik ?

            Je te parie une bière fraîche que les négos entre Sony et Jolla tournent autour des risques d’adopter un Sailfish OS avec Alien Dalvik d’intégré, par peur de voir Oracle leur « tomber » dessus.

      • Ca a du sens quand tu ne peux pas faire autrement, un service comme Autolib par exemple, leur site web est abominable sur mobile. Et non, ça ne justifie pas de prendre du Android directement, le but est de soutenir Jolla pour qu’un jour très lointain il y ait une app native.
        Pour les banques, beaucoup ont un site mobile qui tiens la route désormais, et si non on peut toujours en changer, ce qui n’est pas le cas pour certains services.

        • Faut pas exagérer tout de même, il existe tout de même beaucoup d’applications pour SFOS.
          Ou peut-être, ne connaissez-vous pas Warehouse et Openrepos.

          • oui … d’ailleurs je me suis toujours posé la question : il y a t’il quelqu’un chez Jolla qui « gère » le store Aptoïde et qui valide les applications ?

            En d’autres termes, comment fonctionne le store Jolla chez Aptoïde !

          • Personnellement, je me demande si les applications proposées sur la store Aptoide sont vraiment testées par Jolla.
            Sinon, en applications natives, il ne manque pas grand chose je trouve. Pour les machines géantes du net style Instagram, Facebook, Twitter : il y a.
            Juste un client compatible Viber ou Line, ou un navigateur acceptant l’API WebRTC afin d’utiliser Framatalk, est manquant.
            Quant aux banques, franchement, elles ont les moyens pour payer des développeurs afin de porter leurs applications sur SFOS.

          • Jolla qui testerai les milliers d’apps du store Aptoide alors qu’ils galèrent à faire la QA de leur propres apps ? Héhé tu rêves beaucoup là. Il s’agit simplement d’un store Aptoide personnalisé : http://www.aptoide.com/page/partners
            Ils utilisent sûrement les top apps, comme nous.

            @Laurent, pour les machines géantes, il manque quand même les daemons pour les messageries (fb, whatsapp, skype), ce qui oblige à installer les versions Android pour avoir les notifications (pour fb, Sailbook est peut une la solution).

          • C’est en gros ce que je dis à part que j’utileserais plus Viber ou Line plutôt que Whatapps ou Skype.
            Sinon, pour la messagerie de FB, cela fonctionnait avant que ce site n’ait fermé son code. Et pour ses notifications, comme celle de l’oiseau bleu, il suffit de configurer ses comptes.

          • Ah oui j’avais oublié que c’était encore en early access (car ça fait 2 mois), mais dans la 2.1 il n’y a plus de notifications facebook à cause de la fermeture progressive de l’API.

            Pour les services français, je viens de voir que la RATP ouvre enfin ses données temps réel ! Qui a du temps pour nous faire une app ? 🙂 https://data.ratp.fr/explore/dataset/horaires-temps-reel/

  2. J’adore sailfish, et j’attends avec impatience un téléphone de 4’5 de qualité (pas un truc de course, pas le besoin). un BQ peut aussi faire l’affaire. Si un téléphone arrive sur le marché français à moins de 200 € et pousser par un opérateur ça peut le faire

  3. Bonjour,
    Où est-ce qu’on s’inscrit ?
    Il y a moyen d’avoir une alerte pour acheter ?
    Il me faut *absolument* ce tel … 🙂
    Trêve de plaisanterie : je suis totalement client d’un projet comme cela. J’ai un xperia Z1 compact et je rêve de le rooter pour mettre Saifish dessus par exemple, mais je n’ai pas vraiment les compétences. Alors si c’est porté officiellement, j’achète !

  4. J’aimerai savoir si le modèle dual sim sera lui aussi porté par la suite car comme j’ai deux ligne (perso et pro) c’est plus pratique que d’avoir deux tel.
    j’ai le Aqua Fish d’Intex mais comme il n’a que 16go de mémoire c’est pas pratique….

    • euh ….16 Go c’est largement suffisant !
      Surtout avec une carte µSD de 64 Go à coté !!!!
      Mes photos, vidéos, musiques …. tout va sur la carte (formatée en ext4). Même les podcast de Laurent Gerra vont par défaut sur la carte µSD. Au bout de 3 ans d’utilisation de mon Jolla 1, j’ai encore au moins 50% d’espace disponible sur les 16 Go alloués !

      • Sur twitter, une personne a indiqué vouloir prendre un nouveau contrat mobile et a demandé à Jolla s’il valait mieux le prendre avec un Xperia X ou s’il fallait attendre.

        La réponse de Jolla est qu’il vaut la peine de le prendre même si il n’y a pas de date officielle de release, Le projet actuel se concentre sur le Xperia X :

        Given that our project is currently solely focused on the Xperia X, it would be a smart move. Although we do not have a release date yet.
        https://twitter.com/ejjoman/status/866381797671751680

        • Ah tiens, jusqu’à présent ils conseillaient d’attendre.
          Pour moi ça ne devrait rien changer. Ce qui est annoncé ici c’est qu’il n’y aura pas de Xperia X2. Mais la gamme Xperia continue en MdG et HdG.
          *Si Jolla nous a pas menti*, enfin je veux dire, n’a pas encore une fois été trop optimiste, le portage sur le Xperia X sera fini dans 1 mois, on pourra donc se procurer plein de Xperia X à bon prix avec Sailfish dessus.
          Et toujours si ils ne nous ont pas menti, les portages sur d’autres Xperia membres du Open Device Program devraient être « easy ». Les modèles XZ viennent juste d’adhérer au programme et j’espère que les XA1 suivront.

          Bref, moi j’y crois encore (faut bien ya rien d’autre en vue 😛 )

        • vraiment dommage si cela ne se concrétise pas.
          es ce que Jolla ne se disperse pas trop en annonçant beaucoup de projets et alliances ….

          Peut être qu’il faudra attendre 6 mois la sortie d’un téléphone avec la version chinoise de sailfish, cela serait un comble pour un OS européen 🙁

    • Ce qui est inquiétant c’est plus le manque de communication
      Jolla devrait faire comme Apple par exemple, faire des leaks, des annonces, jouer a fond la carte de l’OS Européen, pour maintenir l’engouement.
      Il n’y a rien de concret depuis l’annonce en mars, pour un portage prévu pour cette été 🙁

          • Oui !
            En plus les questions que je me posent sont :
            1/ la disponibilité des fréquences de ce smartphone pour l’Europe et la France en particulier. De mémoire, ce n’était pas « full » compatible

            2/ la disponibilité des mises à jour sur cet appareil puisque vraisemblablement l’ OS n’est pas du Sailfish OS mais une variante mise au point par une plateforme de développement russe.

            Cela étant, dans les transports en commun, face à tous les Apple et autres Samsung, LG, Nokia M$… sortir de sa poche un Inoi R7 ca aurait juste un peu plus de gueule 😀

          • Correctif : le site Buyon propose bien une livraison en France.
            Donc l’appareil semble bien disponible pour l’Europe. En regardant les commentaires (traductions Google) j’ai l’impression qu’il y a deux versions du Inoi r7. La version pour l’administration russe serait sans Alien Dalvik alors que pour le consommateur Alien Dalvik serait disponible.

            @Nicolas : merci pour notre communauté d’enquêter un peu plus !!!

        • Bonjour à tous et aux spécialistes SAILFISH :
          Le site pour commander est en Russe. Pas d’affichage en français ? Quel est le prix en euros ? Le téléphone est-il utilisable en France et les mises à jour seront-elles prises en charge par JOLLA ?

          Et surtout en attente d’infos sur les téléphones SAILFISH Sony.. Pas de communication n’est jamais bon signe.. J’espére me tromper.

          Et la tablette YOUYOTA SAILFISH, c’est tombé à l’eau ? Aucune com..

  5. Merci à Nicolas SUFFYS et ZETA pour vos réponses. Les choses sont donc en train de se décanter. On va rester raisonnablement optimiste..

Répondre à Mehmet Annuler la réponse.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*