Tim McDonald, ex-Nokia, nouveau directeur marketing chez Jolla

Tim_McDigitalAprès quelques récentes embauches, surtout du côté développement / programmation, Jolla accueille un nouveau directeur marketing : Tim McDonald.

Ce nom ne vous dit pas grand chose ou peut-être rien, mais il s’agit, une fois de plus, d’un ex-employé de Nokia et pas des moindres.

Tim McDonald fût chez Nokia :

  • De août 2010 à juillet 2011 – Digital Marketing Graduate, Sales & Marketing
  • De juillet 2011 à mars 2012 – Digital Marketing Manager, Social Media, Sales & Marketing (IMEA)
  • De avril 2012 à juillet 2013 : Service Design Manager, Nokia.com, Sales & Marketing

Son nouveau poste a prit effet le lundi 22 juillet 2013, souhaitons à ce nouveau marin un excellent voyage !

Source linkedIn / Source Twitter / Nos amis de JollaIt

A propos de Nicolas SUFFYS

Co-fondateur de JollaFr.org et Nokians.fr. Linuxien de longue date et possesseur de Nokia N900, N9, N950, Jolla, Oneplus One, Lumia 830.

72 commentaires à propos de “Tim McDonald, ex-Nokia, nouveau directeur marketing chez Jolla

  1. Bon courage au nouveau directeur Marketing. 🙂
    Cependant , j’espère qu’il ne vas pas nous servir les techniques commercial de M….e de Nokia car là je ne serais pas vraiment emballé…

    • TOTALEMENT d’accord ! Toutefois, le Team de Jolla le connait sans doute mieux que nous en la matière. Cependant, être à l’écoute au niveau marketing des « Communautés » Jolla (mobile & Sailfish os) devrait ou devra avoir son importance dans ses préoccupations !

      • Oui en effet, mais il ne faut pas « que » écouter la communauté. Après Nokia n’a pas non plus la même politique, et je pense que si il a rejoins l’équipe c’est qu’il n’était pas tout à fait d’accord avec Nokia.
        Mais il va avoir un sacré boulot car Jolla niveau communication n’est pas terrible ( à mon sens).

        je reste tout de même sur la réserve. on verra bien comment ça se passe. 🙂

        • Le problème de la communication est que sa coûte cher, l’OS se fera davantage connaitre lorsque le smartphone sera vendu !!!
          J’attends une vidéo de l’équipe sur leur chaîne Youtube où ils font la comparaison avec les OS existants on peut espérer + 1 000 000 de vues et des clients supplémentaires 😀

        • j’ai lu l’article sur le comparatif, et ça me laisse un peu perplexe… on dirait du Nokia, ça ne me plait que moyennement, d’autant que Sailfish, qui semble très bien pensé, doit encore faire ses preuves.

  2. wait and see.
    nokia faisait du bon avant de communiquer, aujourd’hui ils communiquent + et font moins bien.

    Donc comme on dit de l’autre coté de la méditerranée, et en cette periode chaude de ramadan, inch allah

  3. La comparaison est excellente, je possède un Windows Phone et les seuls point positif que je trouve sont la navigation simplifié, la fluidité de l’interface et quelques fonctionnalités déja intégré ne nécessitant pas d’applications dédié
    Inconvénients :

    -OS fermé
    -absence de centre de notifications
    -Pas de customizations de l’interface, absence de thème (exemple)
    -Store chère et peu fournis
    -évolution hardware lent
    -interface pouvant faire fuir la clientèle geek facilement
    -mise a jour très rare et trop légère

  4. salut à vous,
    communication vous dites?! ben tien, il en faudra…

    je suis tombé sur un article relatif à ubuntu. et je me dis que possedé un ubuntu phone avec triple boot c’est une alternative incommensurable face à jolla.
    en l’etat actuel de mes besoins je me dis qu’un mobile tripleboot serait l’idéal, du genre ubuntu, jolla et Windows. pourquoi Windows? je crois qu’à court terme, Windows sera come ubuntu. dans la convergence « effective » et « veritable » tant attendu par une masse dépassant largement les frontières du geek: les mobile PC…..
    en plus, si Microsoft réorganise sont usine à gaz pour 2015 c’est bien pour parvenir à la prouesse que sheterllworth nous promet today a savoir un OS pour n’importe quelle support?!!
    selon moi, l’objectif à moyen terme est bien un ultrabook tablette (11″ ou 13″ ou 15″) + mobile intégrable, le tout tournant sous le même os et communiquant avec tv + ordinateur de bord véhicule.

    avouons le, le ubuntu phone dechire tant sur le plan spéc que sur le plan pérennité de l’ investissement meme si certaines technos sont manquantes(waterproof et stabilisateur photo).

    ducoup j’hésite maintenant entre jolla et ubuntu edge!!!!
    que me dira le rooky mcdonald pour me convaincre que miser 40€ de précommande fut un bon placement? qu’en sera t’il de jolla dans 1,5 ans ? sailfish aura t’il le même destin que bada, maemo, windowsphone7, meego?
    continuer à contribuer sur des projets sans lendemain me fatigue « je suis trop vieux pour ce genres conneries » (paraphrase de l’arme fatal1)

    Donc à défaut d’avoir une réponse de McDonald, que pouvez vous me répondre sur jollafr, si je vous tiens le raisonnement qui suit:
    ubuntu = « os libre » donc = hardware du ubuntuphone facilement bidouillable par la communauté pour porter d’autre OS libre!
    jolla = os libre mais le mobile est du genre pas très top quant au différents usages qui se profilent à l’avenir (besoin de puissance, résolution, batterie…)
    Aussi pour un type qui veut « investir » dans une bonne bécane et un os libre qui à de l’avenir, pourquoi ne pas partir sur le ubuntu edge et attendre que les développeurs y-portent par la suite sailfish?

    merci à vous.

    • Salut khali

      « Aussi pour un type qui veut « investir » dans une bonne bécane et un os libre qui à de l’avenir, pourquoi ne pas partir sur le ubuntu edge et attendre que les développeurs y-portent par la suite sailfish? »

      Dis moi quel est l’intérêt de porter sailfish sur le ubuntu edge sachant que tu pense que Jolla n’a aucun avenir?

      « avouons le, le ubuntu phone dechire tant sur le plan spéc »

      En effet le Edge à de bonnes spécs et le style du phone me plait bien, maintenant Jolla on le sait, ils misent sur l’optimisation de l’os pour qu’il puissent tourner sur différents hardware.

      Le grand public est friand des « grosses bécane » mais pour moi ( ce n’est que mon avis) ça cache une faiblesse de L’OS et puis ça fait vendre de dire que j’ai un octo-core dans mon smartphone ( qui plus est pas utilisé à 100% de ses moyens

      « si Microsoft réorganise sont usine à gaz pour 2015 c’est bien pour parvenir à la prouesse que sheterllworth nous promet today a savoir un OS pour n’importe quelle support?!! »

      ça fait déjà longtemps que MS réorganise son « usine a gaz » et on promis le messi WP8 qui n’est en fait juste un changement de noyau ( avec plus d’évolution possible cela dis) et il ne percent tjs pas. donc je ne souhaite à Ubuntu pas la même réussite mais bien mieux
      Ubunutu à une grande communauté mais auprès du grand public ça reste encore très « Geek » de l’utiliser.

      maintenant avec un tel hardware sur le Edge, est-ce que les gens auront autant d’argent à mettre dedans?

      « continuer à contribuer sur des projets sans lendemain me fatigue »

      Je comprend tout à fait ton point de vu là dessus je suis d’accord.
      Cela dis je considère que Ubuntu aurait plus de chance de rester en vie sur le plan financier certe, mais il part sur un pied d’égalité concernant l’OS à savoir que comme Sailfish l’avenir est flou pour le moment.

      Donc ça reviens au même si tu pars sur Ubunutu Edge, tu partirait sur un projet sans lendemain assuré non?

      Merci a toi pour ton commentaire 😉

      • Pour les specs n’oublies pas que l’Ubuntu Edge est aussi un PC avec les besoins qui vont avec. C’est sur que 128 Go de mémoire, 4 Go de RAM et un CPU quad-core de 2,4 Ghz c’est élevé pour un smartphone mais c’est pas déconnant pour un PC. Au contraire, j’aimerais pas me retrouver avec un PC Dual Core 1,5 Ghz, 16 Go de mémoire et 1 Go de RAM. Après il reste la question de l’autonomie de l’Ubuntu Edge et c’est bien là que le bât risque de blesser. 😐

        Pour ce qui est d’un OS non optimisé je pense que tu te trompes. Canonical a récemment consacré un cycle de développement complet de 6 mois à revoir, nettoyer et optimiser le code d’Ubuntu pour qu’il puisse être convenablement utilisé sur appareils mobiles. Oui il n’y avait pas de grosses nouveautés pour Ubuntu 13.04 « Raring Ringtail » mais c’était pour mieux se consacrer à ces travaux d’optimisation. Et ça se voit à l’usage, Ubuntu étant nettement plus rapide depuis Raring. Mieux, il leur reste encore à se débarrasser de X pour y mettre le léger Mir à la place. En plus Ubuntu Phone a l’air de bien tourner sur les dernières vidéos de Canonical (http://www.youtube.com/watch?v=Q566IGyVB0o sur un Nexus 4 avec Ubuntu Phone qui boote depuis Ubuntu et non Android). Il n’y a donc pas trop de soucis à se faire de ce côté là.

        Et puis quand tu proposes un OS optimisé comme veut le faire Jolla, je pense (ce n’est que mon avis) que c’est mieux de montrer qu’on est meilleur à matériel égal plutôt qu’aussi bon à matériel plus faible. Après du moment que tu n’es pas pire sur du matériel supérieur…

        « Donc ça reviens au même si tu pars sur Ubunutu Edge, tu partirait sur un projet sans lendemain assuré non? »

        Au pire tu te retrouves avec un smartphone Android dont les specs seront encore bonnes dans 2-3 ans. Et sur Android, c’est très très rare.

    • « c’est une alternative incommensurable face à jolla »

      Ce n’est pas une alternative, c’est simplement différent. Comme tu dis, Ubuntu veut créer un mobile PC, alors que Jolla proposera un smartphone. Ca dépend donc de ce que l’on cherche. De mon côté par exemple :

      – Multiboot : pourquoi pas, mais c’est pas une priorité. Si t’as un OS qui te permet de facilement communiquer, surfer et lancer tes applications préférées, avoir un multiboot avec différents OS mobiles c’est vraiment juste pour le fun et la bidouille. Un multiboot avec un OS desktop j’avoue l’idée est séduisante, mais pas sûr que je m’en serve plus que ça.
      – Sur mon PC de bureau je dev, chez moi il m’arrive de gamer, dans les 2 cas, il faut un peu de puissance, donc le mobile qui sert d’UC ne me conviendra pas (et galère pour sortir de la pièce avec le tel rapidement ^^).
      – Pour communiquer avec ma télé j’ai une télécommande 😀
      – Pour la voiture, ça marche déjà pas mal les interactions avec l’ordinateur de bord non ?
      – Pour la précommande à 40€, j’ai jamais eu l’impression que c’était un bon placement car c’est comme à 100€ sans la mise rendue en bon d’achat 😛 (enfin comme je l’ai compris). Au final, si tu ne le sens pas, tu n’es pas obligé d’acheter, t’auras juste payé le T-Shirt un peu cher, mais c’est tout.

      Donc ça dépend de ce que l’on recherche. Je suis sûr que ça peut séduire plein de gens qui bossent en mobilité sans avoir besoin de trop de puissance, plus besoin de 36 appareils, tout est dans la main (faut vraiment pas le perdre du coup ^^). Mais de mon côté pour l’instant, je suis bien avec mon PC et mon smartphone, je n’ai donc pas envie de mettre 850$ dans un mobile PC.

      Quoi qu’il en soit ça fait plaisir de voir tous ces projets qui avancent ! 🙂

    • Même si les 2 sont des smartphones, comme l’a si bien dit Sthocs Ubuntu Edge et Jolla phone ne visent pas exactement les mêmes usages. De plus ce n’est pas Windows qui est prévu dans le multiboot du futur PC phone mais Android. En revanche nul doute qu’un multiboot avec Sailfish se fera sans gros souci. Oui l’Ubuntu Edge est magnifique par son look et ses specs puissantes et originales. C’est un véritable PC d’appoint pour travailler ou s’amuser avec son système de convergence.

      Cela dit, pour peu que Jolla aille au bout de sa logique en assurant une excellente finition à son appareil et des « Other halves » performants, sa place sera tout à fait légitime sur le marché. Les specs annoncées sont d’autant plus d’actualité que le prochain produit phare de Google (Moto X) sera au même niveau de puissance et de stockage interne.

      Depuis le départ, je compte acquérir ces 2 produits qui renouvellent chacun dans son genre ce marché monotone. Ce qu’il faut retenir c’est que Jolla ne doit pas s’arrêter au milieu du gué de peur de prendre trop de risques. Ce serait une grosse erreur dans un environnement ou il faut frapper l’imagination. L’exemple de la petite entreprise Oppo avec son Find 5 et bientôt le Find 7 montre que l’ambition paye. Les équipes de Jolla ont en plus un talent supérieur.

      • Pourquoi pas mais il faudrait que Jolla se bouge sur ses propres Other Halves. Qu’ils commencent sans plus tarder à balancer es Other Halves « clavier physique » ou autres. Mieux, et perso c’est probablement ce qui me ferait prendre un Jolla phone, rien n’empêche Jolla de proposer des Other Halves PC (avec des ressources supplémentaires) et ainsi reproduire le concept de l’Ubuntu Edge.

        Mais comme je le dis il faut que Jolla se réveille. Si c’est pour ne proposer que des coques interchangeables, non merci. Nokia fait déjà mieux avec les accessoires du Lumia 1020 (coque de chargement sans fil et Camera Grip avec batterie supplémentaire). Ils ont un gros concept entre les mains avec les Other Halves. Qu’ils aillent au bout de leur logique au lieu de s’arrêter au milieu du gué, comme tu dis.

        • Qu’est ce qui te fait croire qu’ils sont endormis ?
          Les précommandes sont terminées, ils n’ont aucun intérêt à balancer toutes leur cartouches d’un coup alors que la sortie est dans 6 mois.

    • J’ai du mal à comprendre cet engouement pour le Ubuntu Edge. Oui l’OS Ubuntu Phone est intéressant, mais Canonical est une boîte de développement logiciel, ils ont aucune expérience dans le hardware. Tu crées pas un smartphone comme tu montes un PC, il y a énormément de paramètres à prendre en compte au niveau des interférences électromagnétiques qui nécessitent une réelle expertise. En plus de ça, ils prennent des composants haut-de-gamme sur lesquels il y a très peu de recul, et qui nécessitent donc une très bonne connaissance des problèmes qui pourraient apparaitre (usure prématurée à cause du dégagement de chaleur par exemple). Et en plus, ils ont annoncé que c’était pas vraiment à vocation commerciale, c’est destiné aux développeurs et aux geeks, donc aucune garantie d’un vrai support au niveau matériel, même si Ubuntu Phone décolle. Donc les gens vont lâcher plus de 600€ pour un smartphone qu’ils auront dans un an, à une entreprise qui n’a prouvé aucune compétence dans le hardware embarqué, sans avoir lu un seul test indépendant… C’est courageux…

      De l’autre côté, tu as Jolla dont la majeure partie de l’équipe a déjà prouvé sa compétence sur le Nokia N9, et qui va utiliser des composants moins nouveaux donc mieux testés pour son smartphone. L’OS sera directement compatible avec les applications Android sans avoir à redémarrer (ce qui bouffe de la batterie), le concept de Other Half ouvre des possibilités d’extensions qui peuvent apporter un plus. Et pour Jolla, faire des téléphones fait partie de leur activité principale, donc s’ils réussissent leur pari, il y aura un vrai support.

      J’ai fait aucune précommande, ni chez l’un, ni chez l’autre, mais si j’avais à choisir, j’aurais plus confiance en Jolla qu’en Canonical. En plus, si tu regardes un peu le contexte, Mark Shuttleworth a pour ambition ni plus ni moins que de révolutionner l’informatique personnelle. Il compte remplacer ordinateur et smartphone par un seul appareil qui fonctionne sous Ubuntu. Au contraire, Jolla a un objectif bien plus modeste, se développer sur le marché chinois, et ils se focalise sur leurs forces plutôt que de se disperser.

      En l’état actuel des choses, je pense que si un des nouveaux OS peut se faire une place sur le marché des OS mobiles, ce sera Firefox OS. Je pense que Ubuntu comme Sailfish vont rester confidenciels. Mais je pense aussi que Jolla a plus de chance de trouver sa petite niche en étant rentable sur le marché chinois, là où Canonical échouera à concurrencer Apple, Google et Microsoft.

      • @AGui,
        Certes certaines technos prévues pour Ubuntu Edge sont nouvelles mais le fonctionnement des smartphones est aujourd’hui parfaitement maîtrisé. Le cas d’Ubuntu semble d’ailleurs moins risqué que celui d’Apple au lancement de l’Iphone dont les composants étaient pour beaucoup inédits. Il suffit de regarder les specs et d’imaginer les usages pour être enthousiaste. Cet appareil devrait être un bijou avec lequel on pourra faire joujou dans tous les sens.

        On pourrait opposer le même argument au concept de « Other half » de Jolla. On est parti d’une connexion NFC pour changer de profil à une véritable modification hardware, ce qui est parfaitement complexe et inédit. Je ne trouve aucune raison d’opposer l’un à l’autre. Au contraire je suis très heureux de leur coexistence et de leur collaboration à travers Qt. Ils tentent de renouveler le marché pour le meilleur. Oui Shuttleworth vise la révolution. Et moi je dis: « why not? » C’est la vocation d’Ubuntu (ce nom a un sens) de servir le plus grand nombre, n’en déplaise à certains notamment en France. Les clivages et les barrières ne sont pas mon truc. La fin importera toujours plus que les moyens à mes yeux.

        Quant à savoir lequel des nouveaux OS gagnera, je pense qu’il faut être devin pour le proclamer. Chacun a des atouts particuliers. Ubuntu s’appuie sur son style, sa convergence, sa communauté, sa marque et le partage des bénéfices des services avec les opérateurs, les OEM et les gros fournisseurs de contenus (le groupe des opérateurs impliqués en dit long), Jolla sur son style, la modularité de son appareil et les mêmes arguments pour les opérateurs et les fournisseurs de contenus, Firefox OS sur les webapps et les pays émergents et pauvres, et Tizen sur la « puissance de frappe » de Samsung. Chacun de ses produits trouvera une concurrence aguerrie sur son chemin. Pour Firefox OS, il faut penser aux Android et BB low-cost et aux Asha qui s’appuient sur la réputation de Nokia. Pour Tizen, Samsung prépare l’après Android, lorsque la guerre commerciale finale sera lancée entre les US et leurs concurrents. Le rachat de Motorola n’était pas un jeu. En revanche le fabricant coréen semble avoir du mal à positionner son produit. Toutefois des opérateurs majeurs sont très impliqués à l’instar d’Orange.

        Pour finir ce (trop) long post, il me semble qu’un virage vers le raisonnable s’opère entre la baisse des profits d’Apple, l’Iphone Lite et Android qui devrait s’optimiser avec la version 4.2.2 et surtout 4.3 pour un Moto X bi-coeur et 4,5″ d’écran. A propos, le 4,5″ semble devenir la taille optimale. Seuls des usages particuliers devraient justifier des specs exceptionnelles. C’est ce que l’Ubuntu Edge pourrait inaugurer.

        • > »Certes certaines technos prévues pour Ubuntu Edge sont nouvelles mais le fonctionnement des smartphones est aujourd’hui parfaitement maîtrisé. Le cas d’Ubuntu semble d’ailleurs moins risqué que celui d’Apple au lancement de l’Iphone dont les composants étaient pour beaucoup inédits. Il suffit de regarder les specs et d’imaginer les usages pour être enthousiaste. Cet appareil devrait être un bijou avec lequel on pourra faire joujou dans tous les sens. »

          Prenons l’exemple d’Apple justement. L’iPhone 4 avait des problèmes de réception quand on le tenait d’une certaine manière. Et ils commençaient à avoir de l’expérience dans le domaine. Oui les specs sont alléchantes, mais c’est facile de mettre des specs sur un papier, de présenter une coque vide et de dire que toutes ces specs vont rentrer sans problème dans le boitier, que ça sera fiable, que ça chauffera pas et que ce sera disponible en mai 2014. On verra si ça se passe aussi bien dans la pratique, dans le cas où ils lèveraient les 32 millions.

          > »On pourrait opposer le même argument au concept de « Other half » de Jolla. On est parti d’une connexion NFC pour changer de profil à une véritable modification hardware, ce qui est parfaitement complexe et inédit. »

          Le Other Half a toujours eu à la fois une connexion NFC et un port physique, pas d’évolution là-dessus. Une connexion physique c’est pas la chose la plus compliquée à intégrer, il y a encore pas si longtemps, chaque constructeur avait sa propre connectivité.

          > »Quant à savoir lequel des nouveaux OS gagnera, je pense qu’il faut être devin pour le proclamer. »

          Je proclame rien du tout, je dis ce que j’en pense. En l’état actuel des choses, je pense que c’est Firefox OS qui a le plus de chances. Ca n’engage que moi, même pour Firefox OS c’est pas gagné (comme tu le dis très justement, la concurrence est rude sur son secteur), et les choses peuvent évoluer.

          • Le souci d’antenne de l’Iphone 4 a bien été réglé. Ubuntu n’est tout de même pas un rigolo sorti de nulle part. A raisonner ainsi rien ne devrait bouger avec toujours les mêmes aux mêmes places.

            L’annonce de connexions autres que le NFC est toute récente. D’ailleurs le proto ne possède aucun connecteur physique entre les 2 parties. Other half est plus qu’un accessoire, cela signifie que Jolla doit s’assurer de sa parfaite intégration avec l’OS, les apps concernées et l’utilisation des autres fonctionnalités et de l’énergie. C’est là que se situe la complexité.

            Quant au prochain succès de Firefox OS, comment appeler une déclaration péremptoire sans aucune explication?

          • « L’annonce de connexions autres que le NFC est toute récente. D’ailleurs le proto ne possède aucun connecteur physique entre les 2 parties. »

            En même temps ils n’ont jamais annoncé que c’était du NFC non plus il me semble.
            Vu le concept lui même, je pense qu’il est prévu depuis longtemps qu’il y ait une connexion physique. C’est pas des débutants, je ne pense pas que c’est en venant sur ce blog qu’ils se sont dit « merde, le NFC ça suffira pas » 😀
            Le proto, comme son nom l’indique, est quelque chose de pas fini, juste pour donner une idée du produit final, du concept et lancer les précommandes.

          • « Ubuntu n’est tout de même pas un rigolo sorti de nulle part. »

            Justement, si, sur le hardware, ils n’ont aucune expérience. Ca veut pas dire que ce qu’ils feront sera nécessairement mauvais, ça veut dire que leur donner plus de 600$ sur une simple idée ne me parait pas raisonnable. Entendons-nous bien, je trouve le concept du Ubuntu Edge intéressant, mais j’attendrais d’avoir des retours indépendants avant de considérer quoique ce soit à son propos. Si ça s’avère une réussite, je ferais même peut-être parti des acheteurs de la seconde génération. Pour l’instant, je leur fait simplement pas confiance. On attends toujours les Ubuntu TV pour lesquelles ils avaient plusieurs partenaires intéressés et qui devaient sortir avant fin 2012… Et c’est pas la seule de leurs déclarations de marketing qui ne correspondent pas à la réalité.

            « Other half est plus qu’un accessoire, cela signifie que Jolla doit s’assurer de sa parfaite intégration avec l’OS, les apps concernées et l’utilisation des autres fonctionnalités et de l’énergie. C’est là que se situe la complexité. »

            Oui enfin ça fait longtemps que Linux est capable de réagir quand on connecte un périphérique en USB, clavier, souris ou autre. Ce sera certainement une connectique propre à eux, mais sur le principe, c’est la même chose. Ca fait partie des éléments classiques d’un OS, et dans tous les cas la complexité se trouve au niveau logiciel, qui peut être mis à jour. C’est pas du tout comparable avec le hardware très récent que promet Canonical.

            « Quant au prochain succès de Firefox OS, comment appeler une déclaration péremptoire sans aucune explication? »

            Un avis ? Toutes mes phrases dans ce paragraphe commencent par « je pense que ». J’ai jamais prétendu détenir la vérité. D’ailleurs, en tant que développeur, j’aimerais beaucoup que Qt devienne le standard pour un développement cross-platform sur tous les OS mobiles. QML est beaucoup plus agréable à utiliser que HTML5. Malheureusement, je pense pas que ce sera le cas.

  5. achetes tous les deux 🙂 il me plaît cette idée du cradle avec un moniteur, un clavier et la possibilité lancer la version desktop de l’OS. si on a choisi pour Edge x86 c’est encore mieux, il n’y aura pas des problèmes avec icq, skype, libre_office, vlc etc. mais… on nous a expliqué des idées de l’IU de SailfishOS. quant à Ubuntu Touch je ne sais pas beaucoup. et il faut attendre le mois de mai de 2014. canonical promet seulement deux OS – ubuntu et android. pour tous les autres je ne sais pas. 32 000 000 / 800 = 40 000 d’appareils. beaucoup ou non?..
    j’ai la confiance pour l’équipage de Jolla 🙂

    •  » il me plaît cette idée du cradle avec un moniteur, un clavier et la possibilité lancer la version desktop de l’OS.  »

      Je suis du même avis. ça me plait bien également! 🙂

    • Je suis sérieusement en train de me tâter à faire la double précommande (Jolla + Ubuntu)…
      Cela laisserait quelques mois pour se faire à Sailfish avant de pouvoir comparer à Ubuntu (dans une version peut-être un peu remaniée de l’OS?)
      Mais c’est con, j’ai l’impression de trahir Jolla en envisageant les 2 achats… Sans compter que je risque de me faire décapiter par mon épouse (mais c’est une autre histoire…) :p

    • À l’instar de Sailfish (et n’en déplaise à certains), Ubuntu Touch est un véritable héritier de MeeGo Harmattan, qui suinte le Swipe et le vrai multitâche par tous ses pores (enfin ses ports réseau ^^).

      Pour ce qui est des 3 OS (Ubuntu Desktop, Ubuntu Phone et Android), je pense qu’il sera facilement hackable et que des passionnés s’amuseront très vite à changer les OS. 😉

      • Le Ubuntu Edge avec Sailfish, ce serait une tuerie (mon avis) eu égard aux specs annoncées du HW (les dimesions notamment, bigrement raisonnables pour du 4,5 pouces).
        Mais bon, même si c’est parti très fort, je n’y crois pas trop aux 32 Millions à atteindre.
        Wait & See.

        • Butu héritier de Meego, oui bof, pas du tout, mon éponge aussi swipe sur la table de temps en temps ça n’en fait pas un descendant de Meego.
          (Je veux dire juste une fois on a pas vraiment du multi-tâches, on a juste des ordis qui vont très vite d’une tâche à l’autre. Ca viendra quand, par exemple, sur nos 32cores l’un s’occupera de l’os et les autres ~= une appli )

        • Ne t’inquiète pas pour les 32 millions à atteindre, Mark Shuttleworth n’est pas à ça prêt de sortir directement ce qu’il manquera de sa poche… Ce mec est plein aux as. Il doit se dire qu’un petit coup de pouce de la part de la communauté peut toujours aider, quelques millions ne feront pas de mal.

        • J’espère juste que Sailfish empêchera cela, c’est surtout un très bon moyen de couler une boite foutre deux OS différent sur un seul device et se plaindre après qu’ils ont laché l’affaire!!! achetez le smartphone pour profiter de l’OS, même le N9 n’aura pas sailfish 😉

      • en ce qui me concerne je ne vois pas l’intérêt d’embarquer le Android dans le Ubuntu edge. je sais je fait ma tête de con ^ ^
        mais il n’ont pas confiance en leur propre OS pour proposer un dualboot?
        parce que pour moi dire  » au pire il pourront lancer android » c’est choisir la facilité et ne pas se battre pour imposer son os.

        vous me direz Sailfish va compter sur les applis android pour combler son manque d’applis ( Temporairement? ou pas?) et je ne suis pas vraiment d’accord avec eux pour ce point.

        après ce n’est que mon avis mais si je prend un « smartphone » ( le Edge n’en est presque plus un) ce n’est pas pour avoir 2 OS dessus.

        enfin bref on va voir ce que va donner le Edge. pour ceux qui le commande venez partager l’expérience avec nous ici 🙂

        • Pas compris l’intérêt du Androïd non plus si ce n’est pour placer que « oui, on pourra faire du dual-boot » ou pour dire « t’inquiète google, on est un peu vos amis quand même, ne nous coupez pas les applis Youtube etc… comme vous avez fait à WP… »

          J’ai été faible, j’ai préco le Edge aussi. cela dit, je ne crois pas trop en l’aboutissement (même après le beau démarrage de la campagne, j’imagine vraiment pas qu’ils puissent récolter 32 Millions…)

          • L’intérêt d’Android sur le Edge selon moi est qu’il servira de démonstrateur de la solution « docking station » qui permet d’utiliser Ubuntu dans sa version desktop.

        • Pour Android la réponse est simple : ils ont aussi un « Ubuntu for Android » à promouvoir. Et puis le coup des 2 OS mobile ça renvoie une image où on a le choix d’utiliser l’OS qu’on veut sur l’appareil qu’on veut.

          +1 pour les apps Android sur Sailfish. Au début ce sera bien. Il y aura sur Sailfish des apps comme Falcon Pro pour Twitter, Instagram, VLC pour la musique, ES File Explorer, AirDroid, Flipboard tous les jeux du moment, SwiftKey avec un peu de chance… Mais c’est autant d’apps pour lesquelles les devs ne seront « pas pressés » (euphémisme ;)) de faire une version spéciale Sailfish, l’appli Android marchant déjà parfaitement sur l’OSpadon. Idem pour d’autres OS faisant tourner les applis Android. Au moins quand t’as rien les développeurs de font les apps, enfin au moins des applis tierces en attendant les officielles.

        • En fait, le Edge boot Android et un Android like (ok, le dév de base de Ubuntu Touch a un peu changé, mais il y a toujours de l’Android dedans :p)

  6. Ubuntu Edge c’est Ubuntu dans un smartphone sans plus, révolution certainement pas d’ailleurs on peut observer un premier détail qui fache (Processeur multicoeur a combien de ghz = consommation) pour ma part a fuir …

  7. salut à vous;

    merci pour vos réponses. apparemment mcdonald aura du taf pour clarifier le discours de sailfish et jolla même auprès du fanclub au vus des doutes que l’annonce du ubuntuphone distille au sein du monde libre.

    à jiraya973:
    je ne dis pas que jolla n’a aucun avenir, mais je doute fortement de ma fidélité dans leur entreprise tant que « les promesses et le champs des possibles » que le edge semblera me procurer est immense. exemple: avec l’arrondie au centième soit 900€, le cout du edge me revient sur 3 ans (cycle d’innovation mobile) à 300€. le rapport cout/performance/usage est supérieur au jolla phone sur l’avenir.

    ensuite pour moi l’argument de l’imperfection de l’os est secondaire: tout ce que l’homme crée est imparfait. en effet, imperfection = faille = securité des données perso compromise. or si ce n’est pas les bugs d’un tel (ubuntu one, Windows, google), c’est l’entreprise untel (Google, ios) qui « vend » tes données à des tiers! mais cela n’empêche pas d’amélioré par la qualité (processus continue), la fiabilité du système. de plus combien de compagnie on fait de meme (muscler la puissance du matériel) pour maquiller la lourdeur et l’inesthétique du programme voir de l’ os (cf pyside et pyqt; ios et microsoft; le libre et le fermé…).

    selon moi mark shatellworth va démocratisé ubuntu et lui retirer sont coté « geek » en convertissant la masse par le mobile (fenêtre) ensuite vers la solution bureau (grande porte). même moi j’y songe. alors pourquoi ne pas prendre de l’avance!

    en ce qui me concerne, si je veux une machine puissante et complète c’est pour me permettre de « voir venir les nouveautés » sans trop pâtir d’un manque quelconques et sans ouvrir le portefeuille systématiquement. tu as 100% raison, trop de personne succombe à la nouveauté et non à la fonction et l’usage.
    tu as encore raison sur le risque que ubuntu et sailfish comporte, cependant l’un est moins élevé que l’autre. devines le quel ;)…

    @ sthocs et act:
    soyons d’accord sur le sens des notions: historiquement « Smartphone » = « mobile » (cellulaire) + qlq fonction pc (smart).
    « mobile pc » = cellulaire + toutes les fonctions pc.
    l’aboutissement ultime par la miniaturisation du téléphone portable était avant le Smartphone et mobile pc aujourd’hui.
    donc la « différence » n’est qu’apparente et la base des « usages » est la mêmes, mais plus complète pour l’un et moins pour l’autre.
    mais vous avez raison sur la finalité de mes choix: ce que je recherche est le « tout en un ». 😉

    en somme je crois que je vais faire comme bafftech, à savoir, tester le jolla phone quelques mois et bifurquer sur le edge pour réaliser mon besoin.

    merci pour vos réponses, c’est bien sympa.

    • faut arreter avec ubuntu et le libre, ubuntu est la distro la moins libre, juste la plus facile pour nous francais car la communauté est enorme, perso je vais tester arch avant de supprimer ma partition kubuntu.

      t’as lu les commentaires des « pro » sur wayland, pendant que canonical verrouille de son coté? Ca devient comme mac-crosoft 😆

      • Après chaque système a ses avantages (moins libre, ça permet un peu plus de contrôle / stabilité parfois) mais je suis assez d’accord avec toi sur le fait qu’Ubutnu n’est pas franchement le meilleur exemple d’un OS libre…

    • de toute façon ce qui compte, ce sont les appli : soit c’est du QT (sailfish, Ubuntu, tizen, android), soit c’est du HTML5 (sailfish, firefoxOS, ubuntu, tizen, android), soit c’est de l’android (sailfish, android) ; donc dans tous les cas, on aura accès à l’applis FNAC, Carrefour, SNCF, RATP, MAppy, etc … Et c’est ce qui compte en définitive, avec probablement une montée en puissance pour HTML5, à égalité avec Android, pour des raisons de plateformes supportées … Si ça marche, c’est BB ET WP qui vont morfler .)

      • N’oublies pas que BlackBerry est aussi une arche de Noë du dev avec en vrac du Qt, de l’Android, du HTML 5, du Java ME…

        Pour WP oui ce sera en effet plus compliqué, sauf si Qt, après avoir été sorti par la petite porte, revient par la fenêtre de chez Nokia. Et il m’a déjà semblé voir des trucs dans ce genre (Qt sur WP) quelque part. Perso j’attends ça avec impatience pour le plaisir de lâcher les trolls. Rendez-vous dans quelques temps sur les blogs Nokia. 😉

        Qt peut aussi monter en puissance et ce d’autant plus que c’est du natif et que ça sera toujours plus performant que de l’HTML 5. Et en plus Qt supporte le Desktop Windows/Mac/Linux.

  8. Salut,

    C’est sûr que la présentation vidéo de Marc Shuttleworth sur youtube est très bien orchestrée, et montre une grosse capacité marketing derrière.
    Quand Jolla sera à mesure de fournir les téléphones, il faut espérer qu’ils puissent bénéficier du même genre de support pour pouvoir appuyer les fans qui commenceront à les avoir du fait des précommande. Faut éviter de marketer trop fort et trop longtemps avant la dispo, sinon ça reproduit l’effet Nokia d’y a quelque années (quand le produit sort, ca fait tellement longtemps qu’on en parle que ça n’intéresse plus). Mais le fait d’avoir des support marketing, comme une vidéo bien faite, permettent facilement de diffuser ce que c’est que ce nouveau système, et donc d’aider le bouche à oreille (ceux qui l’ont peuvent en dire du bien et donner les liens des vidéos, idem dans les articles des blogs techniques, etc.).

    Pour l’aparté sur la convergence des périphériques, perso c’est pas de fusionner le PC de bureau et le téléphone qui me parait le plus intéressant. Pour moi, c’est le fait d’avoir fusionné tous les périphériques mobiles dans un smartphone qui est intéressant (téléphone, PDA, GPS, balladeur MP3, appareil photo, app. en tout genre pour « consommer » de l’info, etc). Si j’ai besoin d’un écran plus grand à mon bureau pour faire un peu de travail, plutôt que de l’ajouter à ce smartphone qui va toujours souffrir des contraintes d’un mobile (encombrement, autonomie, dissipation thermique), je préfère garder un vrai PC de bureau qui dispose de l’ADSL/fibre au lieu de la 3G/4G, de quantité de mémoire et de puissance de calcul (si quelqu’un à déjà essayé de compiler un truc sur une raspberry pi ou autre, ou de faire un minimum de montage vidéo, il saura que les proc mobiles sont à des années lumières des processeurs de bureau qui font vaguement la taille des smartphones 😉 ). Surtout que le PC de bureau peut évoluer élément par élément et est donc moins cher sur le long terme pour plus de performances.

    Pour revenir au sujet, bienvenue, et vivement les premiers éléments de comm !

    • Avec un petit netbook en craddle terminal X, tu as l’adsl fibre, via le port USB0 … Tu peux même le faire via une tablette android et le serveur X experimental. Sauf qu’au lieu d’avoir besoin d’un cloud, tu emporte ton smartphone …
      Avec Kerrighed en cours de portage sur ARM, tu peux même « préter » les proc de la tablette au smartphone pour le bosster dans ses activités desktop …

    • Tu te contredis. Si tu veux faire de la photographie à un certain niveau, tu prendras toujours un appareil photo plutôt qu’un smartphone (sauf si tu veux faire de l’iphonéographie mais ceci est un autre débat). Si tu veux faire des vidéos, un caméscope sera toujours plus indiqué. Si tu es mélomane je ne pense pas que tu te contenteras des hauts parleurs de ton smartphone et du format MP3. Pour du vrai gaming, il y a un moment où tu lâcheras naturellement le smartphone et la tablette pour le PC ou une console (de salon voire de poche)…. Bref si tu veux quelque chose de parfait pour faire une tâche, la dernière chose que tu prendras sera… le smartphone, cette formidable réunion de tous les appareils mobiles !

      Les périphériques mobiles ont déjà tous plus ou moins fusionné dans cet appareil plein de compromis qu’on appelle « smartphone ». Le PC n’est que la prochaine étape. Ni plus, ni poins. Là aussi, il faudra choisir entre un appareil qui fera tout convenablement (smartphone « superphone ») et un autre qui ne fera qu’une chose mais qui la fera mieux que n’importe quel autre appareil (PC classique).

      • « Tu te contredis. »
        Effectivement, ça m’arrive. 😉

        Vu les éléments que tu présentes dans ta réponse auxquels je n’avais pas pensé, je vais essayer de détailler le point qui me « gène ».
        Le passage smartphone->PC se fait avec l’ajout d’un accessoire (grand écran), là où la fusion GPS, baladeur MP3 (j’utilise qu’avec les écouteurs en mobilité, j’ai la chaîne Hifi en fixe…), etc ne nécessite aucun accessoire et fait que tu l’as toujours sur toi. Si tu rajoute un écran pour en faire un PC pourquoi ne pas profiter du fait que c’est tout à fait autre chose et qui peut donc profiter du fait qu’il a moins de contraintes ?
        Tu prends l’exemple de la console (perso je joue pas son smartphone donc j’y avais pas pensé avant). L’avantage du smartphone et que tu l’as toujours sur toi, mais si tu veux mieux tu prends un périphérique dédié qui fait mieux car moins de contraintes (pas besoin d’intégrer 4G, GPS, appareil photo). On a pareil avec le PC là : tu as toujours le smartphone sur toi et si tu veux plus tu prends un autre périphérique pourquoi ne pas profiter de cette accessoire pour faire mieux que le smartphone ?
        Dis autrement, smartphone=console, gps, baladeur (sans addition). Mais smartphone+ »autre chose »=pc. J’ai tendance à rester sur « autre chose »=pc, quitte à utiliser le smartphone en hotspot 3G ou capteur GPS, mais avec un truc bien plus performant qu’un smartphone.

        Enfin bref, la diversité ne me gène pas, bien au contraire, c’est juste que j’ai du mal à voir ce que ça apporte de faire un truc avec des contraintes pareilles: la performance est l’inverse de l’autonomie, et je veux de l’autonomie sur le smartphone et de la performance sur le PC.

        • « Le passage smartphone->PC se fait avec l’ajout d’un accessoire (grand écran), là où la fusion GPS, baladeur MP3 (j’utilise qu’avec les écouteurs en mobilité, j’ai la chaîne Hifi en fixe…), etc ne nécessite aucun accessoire et fait que tu l’as toujours sur toi. »

          Tout dépend comment tu considères le smartphone :
          – Pour moi c’est l’ordinateur dans sa plus simple expression, à savoir l’unité centrale et rien d’autre. Du coup le cas du PC ne diffère pas du reste dans le sens où « prendre un PC plutôt qu’un smartphone » = « prendre une meilleure UC » (avec un risque éventuel de perte de mobilité s’il faut brancher la meilleure UC au secteur). Dans tous les cas il faudra quand même brancher en plus un écran, une souris, un clavier voire plus pour se retrouver avec un PC dit « complet ». Cette vision est même extensible à d’autres appareils informatiques. Tu branches ton smartphone à un écran tactile plus grand et tu as une tablette : c’est l’Asus Padfone (pour changer de l’Ubuntu Edge) ! Au passage ça fait une bonne idée d’Other Half pour Jolla ce « grand écran tactile » ;). Dans cette vision des choses, l’écran tactile du smartphone n’est qu’un périphérique annexe permettant d’interagir avec l’UC ultra-portative lorsque celle-ci n’est reliée à rien.
          – Si tu considères le smartphone comme « une UC mais pas que » (avec au moins en plus un écran, une souris, un clavier voire plus) alors là oui tu as amplement raison. 🙂

  9. @Sthocs, désolé de répondre tout en bas mais il n’est plus possible de poursuivre notre échange autrement. Jolla n’a certes pas parlé de NFC, mais l’annonce officielle ne porte que sur la possibilité de changer de profil. Cela a choqué de nombreux fans qui attendaient autre chose suite aux déclarations de Marc Dillon sur les possibilités infinies du concept. Ces fans se sont exprimés aussi bien ici qu’ailleurs. Il est donc tout à fait possible que cela ait forcé Jolla à ne pas trop limiter ses ambitions.

    @AGui, Ubuntu a tenté beaucoup de choses mais aucun des projets cités dans nos échanges n’est abandonné, tout juste différé le temps de trouver des solutions. Il existe aujourd’hui des ODM pour réaliser de bout en bout des appareils portant une marque différente. Google et même Apple produisent des appareils sans prendre la moindre part dans leur réalisation. J’ai l’impression que quand tu ne maîtrises pas un point, c’est qu’il est nécessairement impossible. Ton pessimisme sur l’avenir de Qt l’illustre bien. Tu n’es pas seul dans ce cas puisque peu de monde aurait parié sur le succès de l’Iphone ou de l’Ipad. Rien n’est définitif. Ce qu’il faut c’est projeter différentes hypothèses à partir des éléments objectifs. Je ne comprends même pas comment on peut discuter de l’intérêt d’un appareil comme l’Ubuntu Edge. Ce bidule est le rêve absolu de tout technophile.

    Comme je l’ai dit plus haut, je n’oppose pas Jolla à Ubuntu. J’espère le succès des deux. Ce que j’attends de Jolla c’est d’aller au bout de ses idées qui sont extras.

    • Lors de la présentation en mai, Marc Dillon avait au moins évoqué l’ajout d’un flash. Je ne connais pas bien le NFC, mais je vois pas trop comment on pourrait synchroniser un flash avec la prise de la photo par ce moyen.
      Et ensuite, je pense que c’était plutôt dans les interview où il a toujours parlé de pouvoir ajouter une batterie ou autre (par ex : http://pocketnow.com/2013/05/20/jolla-interview-marc-dillon).
      Mais c’est sur que c’est toujours resté assez vague sur la connectique réellement disponible.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*