Une Interview de Stefano Mosconi sur Sailfish

Le site web PocketNow a mis en ligne une interview du CIO de Jolla, Stefano Mosconi. Le chef de l’information revient plus en détail sur la stratégie de l’entreprise et sur l’avenir du plus rapide des OS.

L’interview est disponible ici, en anglais. Voici une traduction rapide.

PocketNow: Comment s’est passé la transition depuis le projet MeeGo, soutenu par Nokia vers le projet Sailfish ?

Stefano Mosconi: Nous, les fondateurs de Jolla, allaient être mis à la retraite par Nokia, mais nous avions vu qu’il y avait beaucoup de personnes qui avaient des idées, et des connaissances, et que nous les connaissons presque tous.

On s’est alors dit que toute cette connaissance, tout ce code écrit allait être perdu, et que c’était vraiment dommage, alors nous avons décidé de créer Jolla, et Sailfish est né.

P: Est-ce que le groupe a gardé une bonne cohésion depuis qu’il s’est séparé de Nokia ? Est-ce que [le travail] est plus excitant comparé à avant, ou moins ?

SM: J’aurai tendance à dire que c’est plus excitant. Quand nous travaillons pour Nokia, qui est une très grose entreprise, nous étions assez protégé. Nokia a des gros muscles, de l’argent, et donc il n’y avait pas de souci à se faire en cas de pépin.

Mais maintenant, nous avons notre propre entreprise. C’est une petite start-up. Nous avons du potentiel, mais aussi des limites, et nous ne prétendons pas [faire le travail] d’une entreprise de 50 000 personnes. Nous avons des idées nouvelles, un OS formidable, donc c’est très excitant. Il n’y a plus l’énorme parachute Nokia dans notre dos, juste nous, au milieu de l’océan.

P: Parlons de l’OSPadon maintenat. Il y a beaucoup d’entrants dans le marché aujourd’hui, comme Firefox OS, Ubuntu mobile ou openWebOS. Est-ce que vous ressentez un besoin de vous battre intensément avec les autres plus petites plateformes ?

SM: Nous sommes dans le monde de l’Open Source et dans ce monde. il n’y a pas de compétition, seulement de la coopération. Le fait que tous ces autres projets et systèmes d’exploitation entrent dans le marché montre que celui-ci est prêt pour les recevoir. Le marché est assez grand pour nous contenir tous.

L’OSpandon est convainquant et je pense qu’il a été important que nous ne nous sommes pas concentrés sur la technologie, mais sur le design de l’OS, l’IU, et le design industriel du téléphone qui sera bientôt révélé. On souhaite donc créer un mariage entre le design et la technologie.

Si vous regardez Ubuntu et Firefox OS, qui sont de très bonnes propositions technologiques, ils sont concentrés sur l’OS. L’interface est bien et marche bien, mais grâce à notre expérience à Nokia, nous avons compris que l’appareil n’existe pas si il n’est pas encore entre les mains des consommateurs. Nous avons apporté à Jolla un savoir faire [précieux]: comment faire parvenir un produit fantastique dans les mains du consommateur. Et je pense que nous faisons [tous] la bonne chose, entrer dans le marché alors qu’il stagne. Et nous ne sentons pas de désir de compétition avec les autres [acteurs de l'Open source mobile], car nous n’en n’avons pas besoin.

P: Et est-ce que vous ressentez la même chose envers des plus grandes entreprises ? Le nouveau BB10 ressemble énormément à MeeGo et certains éléments ont même été intégrés dans l’OSpadon. Est-ce que vous ressentez un besoin de vous différencier d’eux ? Quels sont les plans à long terme de Sailfish en général ?

SM: Blackberry est déjà une entreprise établie et a son histoire alors que nous somme une entreprise nouvelle, avec des idées fraîches et plein de bonnes choses pour notre futur. Les ressemblances entre Blackberry et Sailfish ne concernent que l’IU, puisque nous utilisons le noyau Linux et eux QNX.Vous avez besoin de connaissances spécialisés pour faire fonctionner QNX alors que des milliers de personnes collaborent sur Linux.

Je ne sais pas si nous devrions être dérangés par Blackberry. Premièrement parce que, comme je l’ai déjà dit, le marché est assez grand pour nous tous, et que, deuxièmement, je pense que nous avons une cible différente que Blackberry. C’est une stratégie différente. Nous ne voulons pas mettre de barrières dans notre jardin, et nous aimerions avoir une combinaison des différents écosystèmes qui pourraient fonctionner ensemble car ils peuvent fonctionner ensemble. C’est juste une décision technologique.

Notre plan est en trois phases. D’abord, faire des téléphones de marque Jolla, ensuite, nous ferons des téléphones en coopération avec d’autres «Sailfish by Jolla», et enfin, nous pourrons vendre l’OS à d’autres afin qu’ils puissent construire au dessus d’un projet Open Source, qui le restera, et que nous différencions grâce à l’IU.

P: Sailfish est très excitant pour les férus de technologie, pour ceux qui aiment l’idée d’un nouvel OS sur le marché, mais pour le mythique «consommateur lambda», je pense que la question sera: «Pourquoi l’OSpadon ? Pourquoi choisir cette plateforme plutôt qu’une autre ?» Avez vous une réponse à cela ?

SM: Je ne connais pas le consommateur lambda personellement, mais je pense que ce qu’il compte pour lui est que son appareil fasse ce qu’il veut.

Donc notre but actuel est de simplifier l’IU, sans le rendre simpliste. Voyez les deux grandes plateformes du marché: iOS et Android. iOS est très simple, et même un enfant de trois ans peut s’en servir. C’est extrêmement bien dans certains cas, mais si vous êtes un peu plus sophistiqué, je pense que cette IU a fait son âge. Android a beaucoup beaucoup d’IU, et beaucoup de choix. C’est plus le bazar, et assez compliqué, très «geek» je dirai.

Une étude récente a montré qu’un utilisateur regarde son téléphone 150 fois par jour. Et ce que l’on essaie de faire chez Jolla est de simplifier la vie du comsommateur. Vous savez, si vous devez taper et balayer 17 fois votre écran pour faire quelque chose, ce n’est pas une bonne expérience.

Nous sommes en train de nous débarrasser des tapes sur l’écran pour utiliser des mouvements à la place (gestures), qui sont les moyens les plus naturels pour se servir d’un téléphone. Nous avons aussi rendu le changement du thème sur le téléphone plus facile, avec Ambiance. Nous faisons du multitâche véritable avec ces vignettes dynamiques avec lesquelles vous pouvez interagir dans rentrer dans l’application, ce qui réduit le nombre de mouvements que vous avez besoin d’effectuer [pour faire une action].  Et nous essayons de faire que les interactions soiens les plus simples possibles, avec des actions simples à apprendre placées sur le haut de l’écran, et tout ce que vous avez besoin de faire est de tirer pour des avoir. Vous pouvez faire ces actions sans même voir le téléphone.

Et vous l’avez vu, les démos tournent très bien sur un N950, qui a au moins deux-trois ans, donc ce n’est pas le matériel que vous avez qui compte, mais comment vous l’utilisez.

P: Donc vous êtes en train de vous débarasser de la course à l’armement (plus de puissance CPU, plus de puissance GPU) pour fournir une bonne et simple expérience. Est-ce que l’on peut espérer que ce sera le message que Jolla passera pour promouvoir son produit ? Est-ce que vous concentrerez votre publicité dessus ?

SM: C’estl’ une des caractéristiques clefs de notre message que nous essayons de passer depuis deux ans. Tout le monde vient de remarquer Jolla maintenant, mais vous savez, ça ne s’est pas fait en une nuit. Nous avons parlé à des personnes, des consommateurs, investisseurs et le message a toujours été le même. Si vous avez quatre cœurs sur votre processeur, ça ne servira à rien si votre OS n’en gère qu’un. L’OSpadon est capable de tourner partout, sur une configuration faiblarde ou musclée, et utilisera toute la puissance que le matériel donnera. Ça fera partie de notre message.

P: Donc vous allez cibler à la fois le marché du bas et du haut de gamme alors.

SM: Nous avons besoin de commencer quelque part. Et nous ne pouvons pas lancer 7 appareils en même temps puisque nous sommes tout petits. Alors, nous allons commencer avec un appareil que nous lancerons bientôt, et après, d’autres suivront. Mais techniquement parlant, oui, nous pouvons sortir toute une variété d’appareils pour toutes les bourses si nous le voulions.

P: Et cette sortie [sur différents segments] se passera bientôt ?

SM: Eh bien, je pense que vous n’avez pas un OS tant que l’appareil qui tourne sur cet OS n’est pas dans les mains du consommateur. Nous serons pertinents que lorsque nous sortirons le premier téléphone.

Désolé du retard, mais la traduction a été longue, et j’ai été beaucoup en déplacement.

A propos de Sfiet_Konstantin

Développeur Qt, fan du N950 et du N9, et ayant un regard critique dans le monde de la mobilité et leurs interfaces graphiques, j'ai aussi été stagiaire chez Jolla durant l'été 2013.

9 commentaires à propos de “Une Interview de Stefano Mosconi sur Sailfish

  1. SM: Je ne connais pas le consommateur lambda personnellement, mais je pense que ce qu’il compte pour lui est que son appareil fasse ce qu’il veut.

    Il a intérêt à le connaître, le consommateur lambda, car c’est essentiellement lui qui va faire vivre Jolla.

    Bref, sur le plan hardware, j’espère qu’il va y avoir du répondant par ce qu’en ce qui concerne l’UI, je suis déjà conquis !

    • Je ne cesse de répéter pour la fluidité qu’il n’y a rien à craindre. J’ai vu la démo au Slush, tout est parfaitement fluide sur un N950 … C’est génial.

      Stefano ne connait peut-être pas madame Michu, mais d’autres le connaissent.

      • je confirme que je n’ai pas pas peur du tout niveau optimisation! comme tu le précise sa tourne plus que nickel sur un n950 au hardware vieux !

        concretèment Jordi si tu cherche à avoir un processeur 48 coeurs 20Go de ram, apn 80mpx je pense que tu te trompe de futur smartphone ( à moins que ce ne soit moi! :p)

        d’après moi Jolla essaie de montrer que l’optimisation vaut mieux que la superpuissance non exploité!

        et rien que pour sa je les suivrais car c’est ce que je pense moi aussi !

        • Ce que je souhaite sur le plan HW, c’est quelque chose à jour, comme le N900 à sa sortie et non pas le N9 qui partait avec un handicap.

          Donc, par ex:
          CPU + GPU récent
          Ecran de bonne qualité
          Bonne puce BT (au moins BT3.0 + HS)
          Grosse capacité mémoire interne ou support pour carte
          USB Host mode
          DLNA
          WIFI direct

          • bon concrètement on est tous d’accord sur le fait que l’on souhaite un hardware récent.

            il faut savoir que le N9 à mon sens a été volontairement bridé ( le bluetooth 4 normalement est dispo….) pour ne par faire d’ombre à sa copie sous WP.

            mais si il pouvait il y avoir une version avec clavier moi ça me plairait ^_^ mais bon ça ne plait plus beaucoup les claviers physique

      • bonjour,

        Vous l’avez vu tourner, mais il n’y avait que 4 applications dans les démos. Comment pouvez vous savoir s’il sera fluide avec plus de 10 applications (s’il arrive a faire tourner plus de neuf application).

  2. Sfiet_Konstantin
    Bonjour ! Il n’y a pas besoin de présenter vos excuses. Faire tout ce que vous faites bénévolement nous amène à vous témoigner une grande considération. Soyez assurés du soutien de ceux et celles qui viennent « s’abreuver » ici. Puisse le MWC13 n’être qu’un avant (BON et TRES BON) goût de la qualité et des caractéristiques du Phone Jolla que nous attendons pour les soutenir…à juste titre !

  3. Je pense qu’on peut être rassuré niveau HW, quoi que j’ai peur qu’il manque certaines choses comme le Transmetteur FM, le slot SD, l’USB OTG, mais surtout pour moi un très bon APN.

    Par contre c’est bizarre mais pour l’heure actuelle l’UI dans l’état actuel je suis toujours pas convaincu par rapport à Harmathan, l’esthétique ne me convient pas et je dois avouer que le bureau « notification » du N9 est tout simplement indispensable pour moi!

    • Faut surtout se dire que l’IU n’est pas finie. Le volet de notif doit exister quelque part. Et pour l’esthétique, c’est vrai que c’est pas Harmattan, mais c’est magnifique à l’usage, très différent des vidéos je trouve.

      Le HW ne sera pas exceptionnel, pas de pureview 41 mpx, mais j’espère, comme toi, qu’il sera bon.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title="" rel=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>