[Vidéo] Un développeur crée un clavier « Swype » pour Sailfish OS

Magical Keyboard Sailfish OS JollaUn développeur nommé « eber42 » sur talk.maemo.org a créé un clavier « Swype » nommé « Magic Keyboard » pour le Jolla. Le problème : les brevets.

En effet, le clavier « Swype » est une marque et une technologie qui sont tous deux déposées. Le développeur a confectionné une version fonctionnelle du clavier « Swype » pour Sailfish OS mais craint avoir des problèmes judiciaires suite à la publication de son « Magic Keyboard ». Il déclare sur talk.maemo.org vouloir partager le code source de son clavier et demande en même temps des conseils pour la mise à disposition au grand public.

Vidéo – Magic Keyboard for Jolla

Pas de doute, ça fonctionne et ça serait dommage que le développeur ne puisse pas partager son « Magic Keyboard » à cause de brevets.

Source / Via

A propos de Nicolas SUFFYS

Co-fondateur de JollaFr.org et Nokians.fr. Linuxien de longue date et possesseur de Nokia N900, N9, N950, Jolla, Oneplus One, Lumia 830.

10 commentaires à propos de “[Vidéo] Un développeur crée un clavier « Swype » pour Sailfish OS

  1. si la société Swype est pas fichu de vendre ou de créer/proposer leur outil breveté, ou est le mal !
    C’est à la société Swype de s’en prendre à eux même. point barre.

    Autant que Swype paie les développeurs ou les engage pour le travail réalisé pour eux et vende sur le store jolla avec % de ristourne pour le brevet ainsi la justice pour être épargnée.
    Cela devrait être le cas pour toutes les existantes et nouvelles applications.
    Cela évite un marché hermétique entre les grand manipulateurs de licence.

  2. Bonjour !
    Il y a aussi la société SwiftKey clavier qui propose un clavier concurrent de Swype.
    Il faudrait que que « eber42 » commence par contacter un cabinet spécialisé pour vérifier s’il n’a pas plagié…et ensuite déposer dès maintenant l’appellation « Magic Keyboard » par précaution…
    Il pourrait aussi contacter Jolla Ltd pour savoir ce qu’il y a lieu de faire pour ce cas de figure car, ce celui-ci pourrait se reproduire dans la communauté de développement Sailfish OS….

    http://swiftkey.com/fr/

    http://www.clubic.com/os-mobile/android/actualite-555766-clavier-virtuel-swype-disponible-android.html

    Cldt

    • Merci pour ces conseils, en plus « Magic Keyboard » sera Français ! (cocorico). La bonne idée serait d’en parler à Jolla et carrément l’intégrer à Sailfish OS ! Mais bon, c’est beau de rêver. Tant que ça peut être disponible en application tierce, c’est déjà très bien 🙂

  3. A mon avis les brevets logiciels ne sont pas légaux en Europe (et encore plus en France, avec l’exclusion « (des) programmes ou séries d’instructions pour le déroulement des opérations d’une machine calculatrice »), mais en effet comme le dit Malebo, je préférerais avoir un avis de quelqu’un de compétent.
    Surtout qu’il y a des contre-exemples ces dernières années (FAT, MP3).
    Donc si vous avez des tuyaux ou des contacts dites moi.

    (le problème du nom est moins grave, on peut en changer, d’ailleurs c’est déjà fait)

    • De toutes façons, avant de te trainer devant les tribunaux, ils vont de faire un gentil courrier te demandant de cesser la distribution de ton logiciel.

      Et pour une communauté de quelques dizaines de millier de Jolla, ils vont vraisemblablement même pas lever le petit doigt, en supposant qu’ils aient vent de l’existence de ton programme.

      • C’est aussi mon impression, mais j’aimerais bien vérifier.
        Et puis, du code source ça peut facilement se porter sur d’autres OS, et donc ça peut vite concerner plus que quelque dizaines de milliers.

        • Bonjour !

          J’ai une petite expérience dans le monde de la musique pour la protection des droits d’auteurs et droits voisins :
          http://www.sacd.fr/Droit-d-auteur-et-copyright.201.0.html
          Je continue de croire que vous n’avez rien à perdre en contactant directement Jolla Ltd qui doit avoir un service juridique approprié. Mais le droit Finlandais est peut-être (sans doute ) différent du droit français pour le sujet et l’objet qui nous intéressent !
          Étant français (ou en France), prenez en compte le fait que la France avait choisi de ne pas faire comme les USA en la Matière.
          « Le logiciel est protégé en France par le droit d’auteur. Toutefois le choix de la protection par le droit d’auteur n’a pas toujours été évident. En effet le législateur hésitait entre la protection du logiciel par le droit des brevets, une protection par le droit d’auteur, ou encore à une protection par un droit intellectuel spécifique ».
          Lisez ceci pour avoir une idée :
          http://www.murielle-cahen.com/publications/logiciel-auteur.asp
          En attendant pour préserver vos arrière réservez le nom de domaine : « MagicKeyboard » auprès du registar gandi.net ou autre !
          Ce qui vous coûtera 12 euros. Cela constituera un début de preuve en droit pour la « propriété intellectuelle » de votre travail.
          Enfin, vous pouvez sereinement continuer à peaufiner votre création que nous achèterons avec joie immense. Car après cette étape, il y’aura sans doute (espoir) d’autres applications. Soyez persévérant et audacieux !

          Cldt

          • Merci pour cette réponse, mais attention à la confusion. On peut protéger 3 choses différentes (donc restreindre à d’autres le droit de les réutiliser) :
            – Les noms de produits ou marques : trademark / marque déposée
            – Une implémentation (un bout de code) : droit d’auteur (copyright?)
            – Une « invention » : brevets -> je ne peux pas produire un autre produit qui tombe sous la description du brevet (sans me mettre d’accord et payer le détenteur du brevet). Le problème du brevet dans le logiciel est qu’il permet de breveter des concepts abstraits (acheter en un clic, tracer un mot en gribouillant une courbe sur un écran tactile …). Normalement en Europe (et surtout en France) ça n’est pas censé être possible, mais quelques contre exemples récents nous rappellent que ça n’est pas si simple (MP3, FAT), et beaucoup de brevets de ce types ont été déposés dans l’European Patent Register (dont celui qui m’embête)

            … c’est ce que j’ai compris, je ne suis pas du métier donc corrigez-moi si j’ai dit des bêtises.

  4. Serait-il impossible d’installer des claviers Android sur son Jolla ? Si c’est le cas dommage. Si non, OSEF du clavier de l’article et de tous les autres claviers mobiles en général. SwiftKey les a déjà tous enterré depuis bien longtemps…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*