La Russie et la Chine vont coopérer dans la R&D de Sailfish OS

Le développement de Sailfish OS dans les pays-membres des BRICS (Brésil, Russie, Inde, Chine et Afrique du Sud) est sur une bonne voie.

Le site chinois DailyEconomic révèle que la société russe OMP (Open Mobile Plateform) et la société chinoise Fujian Ltd., filiale de Shenzhen Xing Fei Technology Co. Ltd. ont signé un mémorandum sur la coopération dans le développement du système Sailfish OS. OMP s’occupera du développement de Sailfish OS ainsi que du marketing pendant que Fujian Ltd. s’occupera de la R&D et produira les terminaux.

Dans un premier temps, ces terminaux seront destinés aux ministères et entreprises russes puis les deux sociétés vont progressivement approfondir leur coopération dans d’autres domaines.

Source 1Source 2Source 3 – Merci à Malebo pour l’info’ !

A propos de Nicolas SUFFYS

Co-fondateur de JollaFr.org et Nokians.fr. Linuxien de longue date et possesseur de Nokia N900, N9, N950, Jolla, Oneplus One, Lumia 830.

8 commentaires à propos de “La Russie et la Chine vont coopérer dans la R&D de Sailfish OS”

  1. Bonjour !
    @Nico : De rien ! Chaque membre de la Communauté apporte sa contribution pour que vous ne vous sentiez pas seul à porter le mouvement et les idées incarés par Sailfish OS pour que ce Blog soit la Manifestation et l’implication des francophones !
    Bonnes vacances bien méritées à tous et toutes !
    Cldt

  2. Si je comprends bien Sailfish OS se lance dans la géopolitique.
    Et il va y avoir 2 camps d’utilisateurs : ceux qui sont surveillés par les américains (iOS, Android, les vieux BlackBerry) et ceux qui seront surveillés par le camp sino-russe avec SailfishOS.
    Encore que les chinois et les russes sont moins versés dans la surveillance des autres (sauf les américains) que les américains (qui se méfient de tout le monde).

    À terme je m’inquiète au sujet d’un catalogage rapide de la part de certaines autorités ou dirigeants .
    Un peu comme du temps où ceux qui lisaient l’Huma étaient classés dans les cocos.
    Db

  3. +1 @Gaduc. Sailfish OS est désormais prisonnier du jeu de la géopolitique.

    Sailfish OS devient donc un peu plus l’OS de la Russie et de la Chine. Bravo à eux qui ont sur saisir l’opportunité d’avoir dans leur giron un OS qui tôt ou tard peut leur permettre d’être indépendant des solutions américaines. Dommage que l’Europe n’ait pas su saisir cette opportunité pour avoir leur solution à eux. On continuera de se faire manger bien sagement par les Américains alors qu’on avait des opportunités avec Sailfish OS, mais aussi avec feu Ubuntu Touch. On pourrait presque rajouter Symbian à la liste.

    Donc vive les backdoors russes et chinoises dans Sailfish OS, et je ne pense pas que la nature libre de Sailfish OS changera cela.

    • bah 😉
      Pas besoin de Sailfish OS pour du backdoor chinois:
      https://korben.info/chinese-backdoor-android.html
      http://www.boursorama.com/forum-archos-smartphones-archos-backdoors-chinoises-445062449-1

      Le backdoor n’est pas forcément logé dans l’OS

      Et c’est là où il est vraiment regrettable que l’Europe, et la France en particulier, ne prenne pas la dimension de la problématique. Et de toutes les façons, même si nous avons encore des fabricants comme HMD pour Nokia, d’où viennent l’essentiel des composants électroniques ?

      Et même sur des smartphone Apple, qui peut certifier qu’il n’y a pas de backdoor non plus ? Apple ?

      En revanche cela devrait être le travail de Jolla, de vérifier autant que faire ce peut, l’absence de backdoor

    • Bonjour !

      @Gaduc. air-dex : Economiquement parlant, je ne crois pas à « la prison Géo politique de Sailfish OS puisque chaque Pays contribue au developpement de Sailfish OS dans son intérêt légitime sans toucher au Noyau et sa « périphérie » fondamentale qui dépendent directement de Jolla Oy ! Par ailleurs les parties : russe, chinoise, indienne, Bolivienne, Brésilienne,, et autres sont tenues contractuellement de partager le fruit de leur TRAVAIL R&D avec Jolla Oy pour la parie Europe Occidentale et autres Pays de membres de l’Otan (la Finlande n’est pas membre de l’OTAN et tient beaucoup et par principe à sa neutralité)…
      Ne pas oublier qu’entre la Chine et l’Inde, depuis la nuit des temps, ce n’est pas le grand Amour ; malgré cela, l’Inde est et reste dans son intérêt pour Sailfish OS !
      Cela étant les Smartphones sous Sailfish OS sont réservés d’abord au marché intérieur de chaque Pays sus-cités, notamment les entrepris d’Etat et les Administrations publiques ! C’est pourquoi sans doute, l’Inoi R7 ne s’exporte pas, sauf l’Intex Aqua Fish aux risques et périls des personnes qui l’achètent ….
      Pour répondre aux besoins de sa communauté, Jolla a choisi raisonnable (à juste titre à mon avis) de saisir l’opportunité qu’offre Sony en attendant les produis chinois sous Sailfish OS pour le reste du monde dont l’Europe dans le cadre du protocole mentionné ici (Blog)…https://developer.sonymobile.com/unlockbootloader/
      Cela étant, chaque pays peut et a le droit d’y ajouter des portes dérobées pour les produits destinés au marché intérieur….C’est d’ailleurs ce que fait la France en Afrique Francophone en plus du Francs CFA = Colonies Française d’Afrique (Noire) directement géré par le Trésor Français qui se donne le droit de garder 50 % des revenus du Commerce extérieur de ces pays que la France prête à ces mêmes pays avec intérêts ; C’est la société française Thalès qui gère et vend à prix d’or aux « pays dit indépendants (sic !) les portes dérobées des téléphones vendus dans les Pays francophones d’Afrique et du Maghreb notamment
      Cldt

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*